Articles

Aziz Jehwani veut « libérer Jérusalem » à partir de sa salle de bain

Image
La cause palestinienne est souvent le catalyseur des frustrations, des névroses et pathologies des plus fragiles aux plus idiots des militants du genre humain. Aziz Jehwani lui avait besoin d’un peu d’attention « pour exister ».Aziz Jehwani se dit algérien d’une trentaine d’années. Il annonce sur sa page facebook qu’il est en voyage vers Jérusalem « pour la libérer « dit-il.
A première vue, il est dans un avion en voyage vers Jérusalem, cigarette en bouche, ce qui est déjà plutôt étrange puisqu’il est interdit de fumer dans un avion.
De plus, il n’existe aucun vol Maghreb / Israel, car l’antisémitisme d’Etat de ces pays, rend impossible toute communication aérienne.
Mais en regardant plus précisément la photo, on découvre qu »Aziz n’est pas dans un avion.
Il prend en réalité la pose devant la porte d’une machine à laver, simulant un hublot d’avion, en prenant soin de mettre, dans la machine à laver, un sac plastique bleu afin de simuler le ciel.
Libérer la « Palestine » d…

L’Anavad exige la libération immédiate du militant kabyle Massinissa Ben Alioua

Image
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
MINISTERE DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DES DROITS HUMAINS
Au Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies
A la Fédération internationale des Ligues des Droits de l’Homme
La Ligue internationale des Droits de l’Homme
La Ligue française pour la défense des Droits de l’Homme et du citoyen
La Ligue algérienne des Droits de l’Homme

J’ai l’honneur une fois de plus de porter à votre connaissance, l’arrestation le 29 novembre 2017 par les militaires algériens, du jeune kabyle Massinissa Ben Alioua dit Lyès, originaire du village Lazib de la confédération-arch des At Yettura-Iferhounene, situé dans le département de Tizi Ouzou.

Alors qu’il circulait au volant de sa voiture, dans les parages du chef-lieu de la commune, la gendarmerie l’a arrêté au niveau d’un barrage militaire. Les gendarmes lui ont demandé ses papiers ainsi que ceux de la voiture. Ils lui ont confisqué la carte grise sans aucune r…

Après des milliers de lycéens : Les étudiants marcheront demain pour Tamazight à Tizi Ouzou

Image
Le refus des députés, de donner leur aval à un article de loi visant à dégager l’argent nécessaire pour la promotion de la langue Tamazight, continue de susciter des réactions d’indignation unanime en Kabylie. 

Ainsi et après des dizaines de marches initiées par les lycéens ces derniers jours dans les quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou, les étudiants de l’université « Mouloud Mammeri » ont décidé de leur côté de faire une marche demain, lundi 11 décembre, pour les mêmes raisons. Une réunion a, en effet, regroupé les collectifs des étudiants de la majorité des départements de l’université de Tizi Ouzou, jeudi passé. 

A l’unanimité, il a été décidé de ne pas rester les bras croisés face au comportement indigne des députés algériens qui ont refusé de dire oui à un article de la loi de Finances-2018 visant à dégager l’argent nécessaire pour la promotion de la langue Tamazight en vue de la généralisation de son usage à moyen terme.

« Il faut absolument que nous donnions une …

Arrestation de militants indépendantistes kabyles : communiqué de Lyazid Abid « La République kabyle émergera »

Image
Paniquée par l’effervescence politique de notre jeunesse, de plus en plus consciente de la probité de son identité, l’Algérie coloniale ne sait plus comment se comporter. La violence la plonge dans l’abime, le laisser-faire la dévore. Cette formidable vitalité politique, propre à chaque génération et renouvelée à chaque fois que nécessaire, finira par triompher et posera tôt ou tard les jalons de notre propre République.

Des militants indépendantistes kabyles connus dont Bouaziz Ait Chebib, Boussad Becha, Abdellah Gherrab et Hasan At Mammar ont fait l’objet d’une arrestation arbitraire, hier matin à la sortie d’un café de DBK ( Mirabeau).  Soumis à des interrogatoires tracassants, ils ont passé toute la journée dans  le commissariat central de la ville de Tizi Ouzou.
Bien que les intimidations et les harcèlements judiciaires n’aient jamais dissuadé les militants kabyles de continuer leur combat, la police politique algérienne continue d’opérer des arrestations qui ne font…

Des étudiants avec un drapeau kabyle arrêtés à l’entrée d’Alger

Image
ALGER (SIWEL) — Des étudiants kabyles de l’Université de Vgayet devant effectuer une sortie au Jardin d’essai du Hamma ont été arrêtés ce vendredi 08 décembre vers 10h au niveau de Bachdjerrah à l’entrée d’Alger par la police coloniale algérienne à cause du drapeau kabyle qu’ils brandissaient depuis le bus qui les transportaient.

Il s’agissait d’une excursion organisée par l’association universitaire Berchiche 01 d’El Kseur dans le département de Vgayet.

Source

Un militaire algérienne en Kabylie :Tue Un homme de 43 ans de huit balles

Image
KABYLIE (SIWEL) — C’est la consternation et la colère chez les habitants de la région de Bouzeguène dans le département de Tizi-Wezzu. Et pour cause, une autre bavure militaire algérienne qui a coûté la vie à un civil kabyle. Le drame s’est produit hier mercredi 29 novembre, aux environs de 17h30 au village de Mehagga, dans la commune d’Idjeur, arrondissement de Bouzeguène.

La victime, Saïd Boubekki, 43 ans, a été tué de huit balles. Selon nos sources, toutes concordantes, les militaires, qui étaient en opération de ratissage dans le massif forestier de l’Akfadu, ont d’abord vérifié l’identité de feu Saïd Boubekki qui était en train de faire paître ses vaches. Et un quart d’heure plus tard environ, une rafale d’un pistolet-mitrailleur partit. Plus tard, les médecins de l’hôpital d’Azazga où la victime fut transportée, ont relevé huit impacts de balles dans le corps de la victime.

La nouvelle du drame circula comme une traînée de poudre. Si les personnes âgées ont su garder le…

La tendance indépendantiste gagne du terrain en Kabylie

Image
KABYLIE (Tamurt) – Le vote choquant des députés Algériens contre la promotion de la langue Tamazight, qui est une énième humiliation pour la Kabylie, semble être un fait tournant sur le plan politique dans toute la Kabylie. En quelques jours seulement, la tendance pour l’indépendance de la Kabylie a gagné encore du terrain.

Les kabyles récalcitrants et qui continuent , contre vents et marrée, à croire en une Kabylie Algérienne commencent à changer d’avis. La gifle des députés du FLN de ceux du RND qui ont voté avec joie contre la promotion de la langue Tamazight a été perçue comme une déclaration de guerre contre la Kabylie. « Les séparatistes, les racistes et la radicaux, ce ne sont pas les indépendantistes kabyles en fin de compte. Il faut dire la vérité, c’est le FLN et le RND qui sont extrémistes. C’est le moment de voir les choses en face. Tous les kabyles doivent prendre en main leur avenir et se préparer à se détacher de l’Algérie.

C’est inévitable, estime Hamid qui d…