Articles

Comment les autorités introduisent agressivement des lois « Charia-compatible »

Image
Les mêmes journalistes et commentateurs qui trouvent absurde de s’inquiéter de l’arrivée de la charia sont, en fait, en connivence idéologique avec les autorités qui introduisent agressivement des lois charia-compatible, poursuivent en justice tous les propos qui violent ces lois charia-compatible, et qui nous avertissent – avec un ton indigne pour des personnes qui occupent des postes de décision au sein d’un pays libre – que nous aurions intérêt à nous plier docilement à la charia avant d’avoir à le regretter. La leçon à tirer de tout ceci est que nous avons intérêt à être agressifs dans notre résistance à cette prolifération d’interdictions qui préparent l’arrivée de la charia, car sinon nous allons le regretter amèrement.En septembre dernier, un nommé Mark Feigin a posté cinq commentaires sur la page Facebook d’un centre islamique. Cinq commentaires pas spécialement amicaux envers l’islam. « PLUS L’AMÉRIQUE ACCUEILLE DE MUSULMANS », écrivait-il, « PLUS DE TERRORISM…

La résidence universitaire de Medouha, un pénitencier avancé pour étudiantes résidentes

Image
KABYLIE (SIWEL) — Cela ne peut passer nul par ailleurs qu’en Kabylie et contre des filles bachelières Kabyles qui réussissent malgré tout à résister à la répression et au chantage administratif colonial leur exigeant de renoncer à leurs convictions politiques et à leur engagement chevillé au corps pour le droit du peuple Kabyle à sa liberté et sa dignité.

Après avoir été agressée violemment, par un agent dit de sécurité, une étudiante militante souverainiste brandissant le drapeau Kabyle lors d’un gala où on peut brandir n’importe quel drapeau comme cela se passe dans le monde entier lors des événements festifs ou sportifs ! Mais dès qu’il s’agit de la personnalité de la Kabylie, tous les moyens sont utiles pour empêcher, jusqu’au prix de sang et de violence, ces symboles d’apparaître publiquement. Plus raciste que cela on meurt.

La militante en question a dû passer la nuit à l’hôpital accompagnée de ses amies; le médecin traitant, suite à des interventions des responsables…

L’Algérie, par la violence et pour la violence

Image
Tourmente, tempête, la Kabylie vit actuellement des moments bien difficiles et très dangereux.
La population inquiète quant à son devenir face aux agressions et à l’injustice qu’elle subit, oscille entre le sentiment de vengeance et la colère de voir son élite silencieuse.

Si le MAK-Anavad depuis l’exil a dénoncé cette situation catastrophique devant les instances internationales, il n’en est pas de même de l’élite Kabyle restée au pays, qui garde un silence lâche donnant ainsi carte blanche aux voyous arabico-islamiques au pouvoir dans ce pays à la dérive mais non moins violent.

Kidnappings suivis de tortures physiques et psychologiques, séquestrations, insultes racistes et antisémites, agressions physiques, négationnisme culturel, identitaire, cultuel et civilisationnel, bref la totale de ce que un peuple puisse vivre et supporter dans cette Algérie coloniale en pleine crise et ruine identitaire, économique, sociale, morale et éthique.

Engloutie dans le tourbillon de la cris…

Tariq Ramadan n’est ni un théologien ni intellectuel

Image
Contrairement à ce qu’on laisse croire, le violeur Tariq Ramadan n’est ni théologien ni intellectuel. Il est juste islamiste comme ses « frères » et violeur de femmes aussi.

Il se présente comme islamologue alors qu’il est juste pfofesseur de collège de profession. Il n’a rien d’universitaire, comme le présente les médias. Son poste obtenu à l’université d’Oxford, qu’il exhibe d’ailleurs souvent, a été obtenu non par recrutement universitaire, mais juste par une clause d’un contrat que les Qataris ont signé avec cette université moyennant financements.

Donc ce violeur a été imposé par les Qataris. Accusé de viol, des preuves pleuvent sur ce Tariq Ramadan qui a la nationalité suisse et qui risque au moins 15 ans de prison ferme. Les deux femmes qui l’ont accusé sont d’un courage exemplaire en dépit des menaces de mort proférées par ses adeptes.

L’une des victimes se présente même à visage découvert. A vrai dire, il n’existe pas d’intellectuel dans la pègre islamiste. Ils…

Ali Heddad devient une risée sur les réseaux sociaux

Image
Chaque intervention médiatique, généralement très courte, du patron des patrons algériens, Ali Heddad, devient un événement sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas à cause de l’importance de ses déclarations, mais malheureusement pour la médiocrité de ses déclarations. 

Il parle comme un écolier qui fait ses premiers cours à l’école.  Il ne maîtrise aucune langue. Ni l’arabe ni le français. Pour sa langue maternelle, le kabyle, il l’évite par complexe et pour ne pas fâcher ses mentors. Alors que les Algériens font face à une crise économique et politique inquiétante, Heddad n’a pas trouvé quoi dire que de les rassurer qu’ils « vivent mieux que les New-yorkais ».

Ali Heddad ne parle jamais sans commettre de bêtises. Ces déclarations sont partagées sur les réseaux sociaux et il devient la risée du monde entier: risée générale. Le pouvoir le fait expres de choisir les Kabyles les plus opportunistes et les plus médiocres pour humilier toute la Kabylie, comme ce fut le cas avec …

Un imam islamo Fasciste de Constantine affirme que Tamazight n’est pas une langue

Image
ALGÉRIE (Tamurt) – La haine et le racisme des algériens envers les kabyles prennent de l’ampleur. Un imam de Constantine a prêché en direct dans l’une des télévisions du régime un discours contre la langue Tamazight.

« L’arabe est la langue de Dieu. Elle est sacrée. C’est cette langue que nous devons tous promouvoir. Il n’est pas question de citer des dialectes comme Tamazight qui n’est même pas une langue », lâche l’imam sans ambages. Un discours de haine retransmis en direct par la télévision du pouvoir. Le comble, personne n’a dénoncé ces graves dérapages.

On ne peut comprendre par ce genre de prêches qui attisent le racisme et que le pouvoir déclare officiellement la guerre contre la langue Tamazight. Le régime Algérien joue la carte de la confrontation entre arabophones et Amazighophones. Une politique héritée du colonialisme Français.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Le pouvoir veut exiger les caractères arabes pour l’enseignement de Tamazight

Image
TIZI WEZZU (Tamurt) – Le régime raciste d’Alger continue son massacre contre la langue kabyle. Des enseignants de Tamazight, des écoles primaires de Tizi Wezzu, dont deux ont contacté notre rédaction, ont été sollicités par la direction de l’éducation en vue d’assurer des cours de Tamazight avec des caractères arabes à partir de l’année scolaire 2019/2020.

La direction de l’éducation de Tizi Wezzu aurait promis des promotion à ses enseignants si jamais ils acceptent d’assurer des cours de Tamazight avec des caractères arabes. Une manœuvre qui atteste que non seulement le pouvoir Algérien refuse de généraliser l’enseignement de la langue Tamazight en Algérie mais, aussi, il veut la réduire à une langue secondaire et la massacrer même en Kabylie. Les enseignants appréhendés d’une manière officieuse par la direction de l’éducation de Tizi Wezzu ont refusé cette offre, mais d’autres pourront l’accepter à l’avenir.

« Certains enseignants utilisent même, d’une manière délibéré…