L’assassin de Mecili vit au Club des Pins d’Alger

L’avocat de la partie civile dans le dossier de l’assassinat d’Ali Mecili à Paris le 7 avril 1987, Antoine Comte, affirme dans le journal Le Monde, avoir des informations qui laissent croire que l’assassin présumé de l’opposant assassiné, Abdelmalek Amelou, vit dans une villa au Club des Pins, une station balnéaire à l’ouest d’Alger, résidence réservée aux hauts responsables de l’Etat et aux dignitaires du système.

Arrêté le 10 juin 1987 et expulsé de France en procédure « d’urgence absolue » par Robert Pandraud, ministre délégué à la Sécurité auprès du ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, Abdelmalek Amelou vit librement en Algérie. Propriétaire d’une entreprise de gardiennage et de surveillance, l’homme n’a jamais été inquiété par la justice algérienne.


Histoire d'une photographie

Cette photo d'Abdelmalek Amelou, assassin présumé d'Ali Mecili, qui circule sur le net, a été prise par le journaliste Michel Naudy, auteur du livre "Un crime d’Etats : l’affaire Mecili", publié en 1993, chez Albin Michel. La photo a été prise par Michel Naudy en 1999 lors d'un voyage en Algérie. Le document qui a été versé au dossier a été pris dans la localité d'Akbou, wilaya de Bejaia, où Amelou possède une résidence. A ce jour, elle est la seule photo qu'on posséderait de cet individu.



Par DNA

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine