Algérie: deux chrétiens accusés d'«offense à l'islam» sont relâchés

Algérie — Le tribunal de Ain El Hammam en Kabylie (160 kilomètres à l'est d'Alger) a prononcé mardi la relaxe en faveur de Hocine et Salem Fallek , deux Kabyles récemment convertis au christianisme, accusés d'«offense aux principes de l'islam» pour avoir déjeuné en plein mois de ramadan, a-t-on appris de sources judiciaires ,enfin La solidarité et la mobilisation ont fini par payer .


Le 21 septembre, le procureur du tribunal de Ain El Hammam avait requis des peine de trois ans ferme contre les deux prévenus, laissant en délibéré le verdict, en raison de la pression de centaines de manifestants regroupés autour du palais de justice au moment de l'ouverture du procès.

Hocine et Salem Fallek, ouvriers du bâtiment respectivement âgés de 47 ans et 34 ans, avaient été interpellés le 12 août par la police qui les avait surpris en train de déjeuner pendant le mois de ramadan. Ce qui est considéré par la justice algérienne comme une «offense aux principes de l'islam»: pendant le ramadan, mois sacré du jeûne musulman et troisième pilier de l'islam, tout croyant se doit de jeûner du lever au coucher du soleil.

La défense, un collectif de cinq avocats, a salué «une victoire de la justice» en espérant le même verdict dans deux autres procès, pour les mêmes accusations, qui doivent se dérouler le 10 octobre puis le 8 novembre.

Pour sa part, le collectif «SOS-Libertés», composé d'intellectuels et universitaires, a dit dans un communiqué «prendre acte de ce verdict qui rétablit dans leurs droits les deux victimes de l'arbitraire» et salue «la mobilisation citoyenne qui l'a rendu possible».

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine