Etats Unis: un complot à la voiture piégée déjoué



Le FBI a déjoué une tentative visant à faire exploser une voiture piégée lors d'une cérémonie pour Noël organisée vendredi à Portland, dans l'Oregon. Le principal suspect est un homme naturalisé américain, d'origine somalienne.

Les forces de l'ordre américaines ont déjoué une tentative d'attentat à la voiture piégée contre une fête de Noël vendredi soir à Portland, dans l'Oregon. Principal suspect, selon le ministère de la Justice : un homme naturalisé américain d'origine somalienne, Mohamed Osman Mohamud.
Le suspect, âgé de 19 ans, a été arrêté par le FBI et la police de Portland vendredi vers 17h40 (1h40 samedi à Paris). Il venait de tenter de faire exploser une camionnette garée près du lieu de la cérémonie annuelle à Portland, pensant qu'elle contenait des explosifs. Le public n'a toutefois jamais été en danger, l'engin n'étant pas en mesure d'exploser, ont révélé des responsables.
Mohamed Osman Mohamud faisait l'objet d'une surveillance rapprochée depuis quelques mois. En août 2009, il avait ainsi communiqué par e-mail avec une personne habitant à l'étranger et soupçonnée d'être impliquée dans des activités terroristes. Ce contact avait été localisé au Pakistan dans la province du nord-ouest, une zone tribale frontalière de l'Afghanistan. Considérée par les Etats-Unis comme le fief mondial d'al-Qaida, cette province abrite notamment les talibans pakistanais (TTP), vus comme les principaux auteurs des attentats qui ensanglantent le Pakistan depuis trois ans. En décembre 2009, Mohamud avait ainsi envisagé de se rendre au Pakistan pour s'engager dans le jihad. Le jeune homme avait alors tenté de contacter à plusieurs reprises son partenaire. En vain.

«La menace était tout à fait réelle»


En juin dernier, des agents du FBI se faisant passer pour des complices de son contact au Pakistan l'avaient contacté par e-mail. Et un mois plus tard, un agent du FBI l'avait rencontré à Portland. C'est alors que le jeune homme avait raconté avoir écrit pour la revue en ligne Jihad Recollections, prônant la violence contre les non-musulmans. Mohamud avait également expliqué à des agents du FBI qu'il rêvait depuis l'âge de 15 ans de participer au jihad contre les infidèles et qu'il avait identifié un objectif possible : l'arbre de Noël de Portland. Les agents américains avaient essayé de le mettre en garde plusieurs fois contre son projet, soulignant notamment que de nombreux enfants participeraient à la cérémonie. Sans effet. Mohamud avait répondu qu'il voulait frapper «une foule importante qu'il attaquerait dans la vie quotidienne au moment où les familles sont en congé».
Dans les mois suivants, le jeune homme avait ainsi choisi un emplacement pour la bombe et posté ses composants aux agents du FBI, dont il pensait qu'il assembleraient l'engin. Il leur avait aussi transmis des photos d'identité pour un passeport, qui devait lui permettre de s'enfuir des Etats-Unis après l'attentat. Début novembre, Mohamud et des agents du FBI s'étaient rendus dans un lieu reculé de l'Oregon où ils avaient fait sauter une bombe cachée dans un sac à dos, le jeune homme croyant participer à une répétition de l'attentat. «Peu importe qui y sera, je veux qu'il y ait des morts ou des blessés», avait-il alors déclaré. Il avait également enregistré une vidéo lisant un texte écrit justifiant son attentat.
L'engin explosif qu'il pensait déclencher vendredi soir était en réalité inoffensif, mais «la menace était tout à fait réelle. Notre enquête montre que Mohamud avait vraiment l'intention de commettre un attentat à très grande échelle», a affirmé Arthur Balizan, un agent spécial du FBI dans l'Oregon. Avant d'ajouter : «En même temps, je voudrais rassurer la population : nous avons veillé à chaque moment à ce qu'il ne puisse en aucun cas commettre l'attentat». Mohamud encourt la prison à vie et une amende de 250.000 dollars. Il doit être déféré lundi devant le tribunal fédéral de Portland.

Source : le Figaro

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine