Fusillade de Port-Vendres : deux personnes interpellées puis remises en liberté



Progressivement, les gendarmes avancent dans leur enquête sur la fusillade du 28 juin à l'aube, dans laquelle Kevin Rosarini avait été atteint de trois balles et laissé pour mort sur le quai Joly. 

Ce matin-là, deux individus cagoulés avaient surgi et tiré à plusieurs reprises en direction de ce Port-vendrais de 26 ans qui attendait son employeur, le touchant à trois reprises.

Par chance, et après de longues heures sur la table d'opération, Kevin Rosarini avait survécu. L'enquête pour   « tentative d'assassinat » menée par la section
de recherches gendarmerie de Montpellier, la brigade de recherches de Céret et de la brigade de Port-Vendres avait permis l'interpellation en septembre dernier d'un jeune homme de 17 ans. 

Cet habitant la commune avait reconnu avoir commandité l'opération, en recrutant des hommes en Espagne pour   « faire peur » à la victime avec laquelle il s'était battu. Le jeune homme a depuis été écroué. 

Mais les gendarmes, toujours à la recherche des tireurs cagoulés, ont interpellé mercredi matin deux individus, un jeune homme résidant à Perpignan et un homme domicilié à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. 

Tous deux ont été placés en garde à vue et présentées hier à la juge d'instruction chargée de l'affaire. Toutefois, faute de charges retenues contre eux, les deux hommes ont été relâchés. 


Source: L'indépendant

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine