Anniversaire de l’assassinat des quatre pères blancs

Recueillement émouvant à Tizi Ouzou



Ils refusaient de quitter l’Algérie, alors à feu et à sang, et ils l’ont payé de leur vie. Ils étaient menacés et ils ont fini par être assassinés par les islamistes armés du GIA le 27 décembre 1994. Ils étaient quatre. Leurs noms : Charles Deckers, Christian Chessel, Alain Dieulangard et Jean Chevillard.

A Tizi Ouzou, on se souvient toujours d’eux et pour preuve, plusieurs dizaines de personnes, issues pour la plupart du milieu associatif mais auxquelles de nombreux anonymes se sont joints, ont pris part ce lundi 27 décembre à l’émouvante cérémonie de recueillement organisée en leur mémoire au cimetière chrétien de Tizi Ouzou.

Après le dépôt des gerbes de fleurs sur les tombes des quatre Pères Blancs, un discours-évocation a été prononcé à la mémoire de ces victimes du terrorisme islamiste. Ils n’ont pas été oubliés à Tizi Ouzou, où ils étaient connus, mais surtout admirés par tous, pour leurs actions de bienfaisance au profit des démunis.

La cérémonie s’est poursuivie au presbytère où une conférence a été animée dans la bibliothèque qui n’était encore qu’un projet du vivant des quatre hommes qui tenaient à le réaliser au profit des étudiants de la région. Mais celui-ci a fini par être concrétisé par leurs successeurs qui ont fait le serment de mener à bien la mission que leur ont confiée les quatre victimes tombées sous les balles assassines de l’islamisme armé.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine