Articles

Affichage des articles du 2011

Arabie Saoudite : la victime d’un viol collectif condamnée par la justice

Image
DJEDDAH : Violée par cinq hommes, une femme de 23 ans, célibataire a été condamnée à un an de prison et 100 coups de fouet pour “adultère” et pour avoir tenté d’avorter.
Le tribunal de Djeddah a prononcé le verdict samedi après l’aveu de la victime, qui a reconnu avoir eu des rapports sexuels forcés avec un homme qui lui avait offert de l’accompagner en voiture. L’homme, a avoué la victime, l’a emmenée dans une maison située à l’est de Djeddah. C’est là que lui et quatre de ses amis l’ont violée toute la nuit.

Egypte : La “surprise” salafiste

Image
En Egypte, un tsunami islamiste déferle sur les neuf gouvernorats où le vote a eu lieu. La victoire des Frères musulmans est écrasante et les salafistes du parti Hizb al Nour ont aussi de bonnes raisons de célébrer. Une “surprise” ? uniquement pour les “experts” occidentaux et autres doux rêveurs, parce que ce désastre était couru d’avance .
Le bras politique des Frères musulmans, le PLJ, dans un communiqué, déclare : «Les premiers résultats obtenus depuis le début du dépouillement montrent que les listes du Parti de la liberté et de la justice arrivent en tête, suivies du parti Al Nour et du Bloc égyptien.» Il affirme également avoir obtenu les meilleurs scores à Fayoum, à la Mer Rouge, au Caire et à Assiout. La concurrence est rude entre les Frères musulmans et le parti salafiste à Alexandrie. C’est la grande surprise de cette première phase des législatives qui se dérouleront en trois temps.

Karim Siaghi menacé de prison pour injures envers le Prophète : « J’ai confiance en Jésus-Christ »

Image
Poursuivi pour prosélytisme, Karim Siaghi doit comparaitre en secondes instances jeudi 1er décembre à Oran, à l’ouest d’Algérie. Maçon, âgé de 29 ans, converti au christianisme en 2007, Karim est poursuivi sous le chef d’inculpation d’« injures envers le Prophète ». Contactée par téléphone par DNA, Yakout, sa femme, aura un discours de paix et de tolérance en dépit de la menace de prison qui plane sur son mari.
En mai 2011, il a été condamné, en première instance, à cinq années de prison ferme. Dénoncé par un voisin à qui il avait remis un DVD sur la vie du Christ , Karim a été arrêté par des policiers qui l’avaient traité comme un criminel.

Nouvelles bavures en Kabylie : Deux chasseurs tués par des militaires dans un village de Yakouren

Image
Deux nouvelles bavures militaires en Kabylie. Des éléments de l’armée nationale qui tendaient une embuscade à un groupe terroriste dans la commune d'Akerou, près de Yakouren, à une soixantaine de kilomètres à l'est de Tizi Ouzou, ont ouvert le feu dans l’après-midi du mardi 29 novembre sur deux chasseurs. Le premier est décédé peu de temps après son admission à l’hôpital, le second a succombé dans le bloc opératoire. Deux chasseur ont étés tués mardi 29 novembre aux environs de 14 heure, part des tirs de soldats de l’armée. Ces nouveaux drames se sont produits dans la commune d’Akerou, à 40 km au nord de Tizi-Ouzou.

Ils ont rétréci l’Algérie !

Image
Ils l’ont fait ! Ils ont osé le faire ! Je n’en reviens pas qu’ils l’aient réellement fait. Ils ont rétréci l’Algérie. Ils ont dû le faire de nuit.
Je ne suis pas encore en mesure de vous dire si c’était la nuit dernière ou la nuit d’avant, mais le résultat est là : ils ont rétréci l’Algérie. Comment je m’en suis rendu compte ? Le plus simplement du monde. En écoutant la dernière déclaration du ministre de l’Intérieur devant les députés. 
Sur un ton grave, Daho Ould Kablia a affirmé ceci : «Il n’y a pas de place pour 50 partis politiques en Algérie !» Ya bouguelb ! On a beau avoir vécu une chienne de vie, très mouvementée, avoir reçu des coups jusqu’à n’en plus pouvoir, en avoir vu des vertes et des pas mûres, avoir assisté aux trucs les plus fous au point de penser qu’on n’en vivra plus d’aussi chtarbés, se lever le matin et découvrir que son pays a soudainement rétréci, ça vous fout un choc terrible. 

Les islamistes revendiquent la victoire au Maroc : Le printemps arabe sera-t-il vert ?

Image
Les résultats officiels ne sont pas encore officiels que les islamistes modérés du Parti de la justice et du développement (PJD) revendiquent déjà la victoire en nombre de sièges aux élections législatives organisées au Maroc. Les résultats définitifs du scrutin devraient être connus dimanche, mais les islamistes annoncent avoir remporté prés de 100 sièges sur 395. Après la victoire des islamistes en Tunisie et au Maroc, le printemps arabe sera-t-il vert ?
« Sur la base des informations dont nous disposons actuellement, nous sommes en passe de faire mieux que prévu. Je pense que nous sommes partis pour obtenir entre 90 et 100 sièges », affirme vendredi soir le président du PJD, Abdelilah Benkirane.

Le chemin de croix des chrétiens d'Algérie

Image
 Pendant que « Charlie hebdo » brûle à Paris, en Algérie c’est un chrétien converti qui est condamné à cinq ans de prison. La raison ? Insulte au Prophète. Le tout sur dénonciation d’un voisin.

Siaghi Krimo, un Algérien de 29 ans, habitant de la ville d’Oran, capitale économique de l’ouest Algérie (470 km à l’ouest donc), ville du Raï en berceau et en live, des derniers cabarets encore tolérés au pays de la plus grande mosquée d’Afrique promise par Bouteflika.Que s’est-il passé ? Selon le résumé de l’affaire, Krimo est un converti au christianisme, grosse hérésie moderne aux yeux du conservatisme, aux yeux de l’article 142-Bis 2, acte un de l’inquisition et aux yeux de son voisin qui ira le dénoncer à la Police. 

Les chrétiens d’Algérie réclament l’abrogation de la loi de 2006

Image
La semaine dernière, des chrétiens ont été arrêtés à El Tarf et un autre est passé en procès à Oran. Alors que l’on connaît surtout les mésaventures des chrétiens de Kabylie, ceux de l’intérieur du pays réclament aussi le droit de vivre leur foi et l’abrogation de la loi de 2006.Appelons-le Belkacem. Constantinois de naissance, il se dit «Algérien et fier de l’être. Et chrétien et fier de l’être devenu.» Pas facile pour lui de vivre pleinement sa foi dans une ville aussi conservatrice que la capitale de l’Est, mais il tient le coup. «Je vis ma vie le plus normalement du monde, je travaille, comme n’importe quel citoyen, mais j’évite bien sûr de parler de mes croyances.

Attentat au cocktail Molotov contre les locaux du journal Charlie Hebdo +[vidéo]

Image
Les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo qui publie ce mercredi un numéro spécial rebaptisé “Charia hebdo” avec en Une la caricature d’un prophète Mahomet, ont été partiellement détruits par l’incendie criminel déclenché par un cocktail Molotov dans la nuit de mardi à mercredi . Le site internet du titre a aussi été piraté en fin de nuit Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a dénoncé mercredi un “attentat” après l’incendie du siège du journal satirique Charlie Hebdo et n’a pas exclu la piste de musulmans intégristes.

Algérie : cinq Chrétiens arrêtés pour prosélytisme pendant la messe

Image
Cinq hommes ont été placé sous mandant de dépôt, pour prosélytisme, par le procureur général de de la république du tribunal correctionnel d’El Tarf. Ils ont été arrêtés hier, dimanche 30 octobre, au village de Myriama (commune de Bougouss, wilaya d’El Tarf), qui se trouve sur la bande frontalière avec la Tunisie. Selon nos sources, les forces de sécurité les ont interpelés alors qu’ils participaient à une messe.

Tizi ouzou : Un bar incendié par des terroristes à Assi Youcef

Image
Un important groupe terroriste a opéré, durant la nuit de mardi, 1er novembre, une incursion dans un débit de boissons alcoolisées, au lieudit
la Carrière, commune d’Assi Youcef, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou. Les individus armés ont fait irruption à l’intérieur de l’établissement en question aux environs de 23 heures, précisent des sources locales. Les assaillants ont précédé, dans un premier temps, au contrôle de l’identité des consommateurs qui ont été également rackettés et délestés de leurs téléphones portables.

Khaled Nezzar s’en prend à Aït Ahmed

Image
Nezzar panique. Vraisemblablement déstabilisé lors de son audition par le procureur fédéral suisse suite à une plainte qui le vise personnellement, le général en retraite Khaled Nezzar, pour se défendre, a porté une accusation aussi bizarre qu’inattendue à l’encontre du chef historique Hocine Aït Ahmed, l’assimilant à « un élément du FIS qui avait commis des carnages ».

Accusation grotesque, affabulation ou ce général a-t-il simplement perdu tous ses moyens lors de son audition ? Qu’on en juge ! « S’il y a eu des dépassements de la part des autorités, ça ne pouvait qu’être des dépassements d’individus isolés, qui, une fois portés à la connaissance des autorités, étaient sanctionnés. Tous les autres carnages sont le fait des éléments du FIS qui, eux, ne sont pas sanctionnés.

Le président du CNT l'a déclaré ce dimanche

Image
La Libye appliquera la Chariâ islamique



Trois jours après l’assassinat de Khadafi, le nouveau pouvoir libyen annonce déjà la couleur en ce qui concerne le futur du pays. C’est Mustapha Abdel Jalil, président du Conseil national de transition (CNT), qui vient d’en donner un aperçu, il y a quelques minutes (aux environs de 16h35) lors de la cérémonie de proclamation de la « libération » du territoire.

Séisme dans l'est de la Turquie : des morts et des dégâts considérables

Image
Un tremblement de terre, de magnitude 7,3 selon l'institut américain de géophysique USGS, s'est produit dimanche dans la province orientale turque de Van, proche de l'Iran, faisant, selon les autorités, des dégâts considérables et un nombre non précisé de morts.
"C'est un puissant séisme (...) Il peut causer entre 500 et 1.000 morts", a estimé au cours d'une conférence de presse Mustafa Gedik, le chef de l'Institut sismologique de Kandilli, à Istanbul.

Islamisation de la Suède : Des suédois de confession juive quittent le pays

Image
Les belles âmes toujours promptes à amalgamer le rejet de l’islam d’aujourd’hui avec le nazisme d’hier comprendront-elles un jour que leurs protégés d’aujourd’hui ne sont en rien les juifs d’hier mais bien au contraire les bourreaux de demain ?

Mort de Kadhafi : des images pour tuer le mythe

Image
Le « Guide » libyen, au pouvoir plus de quarante ans, a été capturé ce jeudi dans sa ville natale de Syrte, à l'est de Tripoli ; vidéos (choquantes) à l'appui.Fin de partie pour Kadhafi. Le Conseil national de transition libyen (CNT) a d'abord annoncé ce jeudi matin la capture du « Guide » après six semaines de cavale, avant d'annoncer sa mort, lors de la chute de Syrte, sa ville natale.
C'est Abdel Hakim Majid, un chef militaire du CNT, qui a fait cette annonce. Les premières informations indiquaient que Kadhafi avait été simplement blessé aux deux jambes. Le dirigeant du CNT a indiqué que Kadhafi avait succombé à ses blessures.

Egypte: 23 morts lors d'une manifestation copte, couvre-feu au Caire

Image
Vingt-trois personnes ont été tuées et 174 blessées dimanche au Caire lors d'affrontements qui ont accompagné une manifestation de Coptes (chrétiens d'Egypte) qui protestaient contre l'incendie d'une église, alors que l'Egypte connaît une montée des tensions interconfessionnelles.
Les autorités égyptiennes ont décrété dimanche soir un couvre-feu dans le centre du Caire, a annoncé la télévision publique.
Un précédent bilan avait fait état de 19 morts -16 manifestants et trois soldats- et 156 blessés. Le nouveau bilan, dressé par le ministère de la Santé cité par la télévision d'Eta, ne donne pas la répartition entre les manifestants et les militaires.

Près de 200 salafistes attaquent le siège de Nessma TV après la diffusion de Persépolis

Image
Le siège de la chaîne de télévision privée Nessma, basée à Tunis, a été pris d'assaut par des centaines de salafistes qui ont tenté d'incendier le bâtiment, dimanche, après la diffusion du film franco-iranien Persépolis de Marjane Satrapi. 
AFP -Quelque 200 salafistes ont tenté d'attaquer dimanche le siège de la télévision privée Nessma à Tunis après la diffusion vendredi soir du film franco-iranien Persepolis et d'un débat sur l'intégrisme religieux, a-t-on appris auprès de la chaîne et du ministère de l'Intérieur.

Fermetures de bars et débits de boissons alcoolisées : Ouyahia et islamistes, même combat?

Image
Fatwas, appels, pétitions... tout est mis à contribution pour s’en prendre aux bars et aux débits de boissons en Algérie. Deux anciens prédicateurs du FIS (Front islamique du Salut, dissous en 1992,) tentent de monter les gens contre les tenanciers des magasins de boissons alcoolisées. Ils demandent aux populations de se mobiliser contre les débits de boissons tenus responsables de tous les maux de la société. Récemment, le Premier ministre avait tenu presque le même langage à l'égard de gérants de bars.
« Le nombre des crimes ne cesse d’augmenter, les bagarres sont de plus en plus nombreuses entre consommateurs d’alcools et habitants honnêtes des quartiers (...) En hausse, le nombre des personnes atteintes de diabète trouve son origine dans la prolifération des magasins de vente de vins et liqueurs », écrivent Abdelfatah Zeraoui Hamadache et El Hachemi Sahnouni, dans un communiqué commun rendu public mardi 4 octobre.

Wikileaks : Khalida Toumi avait interdit en 2008 le livre de Benchicou sur instruction de Zerhouni

Image
« J’ai pris la décision d’interdire le livre de Mohamed Benchicou et je l’assume. » Ainsi parlait mardi 21 octobre 2008, lors d’une conférence de presse, la ministre de la Culture, Khalida Toumi. Elle expliquait doctement pourquoi elle avait décidé de censurer « Journal d’un homme libre », le roman du journaliste et écrivain Mohamed Benchicou, directeur du Matin, quotidien interdit de parution depuis août 2004.

Citant les articles 296, 144 et 144 bis du code pénal, la ministre justifiait la censure par le fait que Benchicou diffamait dans son livre l’ancien ministre de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, comparé au général Jacques Massu qui a conduit la Bataille d’Alger en 1957.

Lettre de Saïd Sadi au CNT libyen

Image
À Mesdames et Messieurs les membres du Conseil national de transition Chères sœurs, chers frères En tant que patriotes algériens luttant pour la promotion démocratique de leur pays,
nous vous réitérons notre entière solidarité. Auparavant, nous avons affirmé notre soutien aux manifestants tunisiens et égyptiens. Aujourd’hui nous ne cessons de crier notre indignation devant la barbarie qui frappe les citoyens de Syrie et du Yémen. Votre combat, le nôtre et celui que mènent simultanément tous les peuples du Sud renvoient à la même problématique et tendent aux mêmes objectifs nationaux et régionaux : libérer nos pays respectifs de systèmes politiques dominés par des sectes militaires violentes, corrompues et sans perspectives et les engager dans des projets où le citoyen serait à la fois l’arbitre et l’acteur du destin collectif. Seuls des dirigeants autistes refusent de voir que, dans nos pays aussi, l’histoire citoyenne est désormais en marche.

Ouyahia annonce l’ouverture de l’audiovisuel

Image
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a annoncé hier “l’ouverture des médias lourds ainsi que des facilités dans la délivrance des agréments aux nouveaux titres de la presse écrite”. 
S’exprimant en marge de l’ouverture de la session d’automne du Parlement, Ouyahia qui a évoqué les projets de loi liés aux réformes politiques, a estimé qu’il était question “d’importantes avancées à venir” à travers le projet de révision du code de l’information. “Les agréments des journaux ne seront plus soumis au contrôle de l’administration ou de la justice mais seront soumis à une autorité supérieure de la presse écrite qui sera instituée”, précise-t-il. Dans le même temps, le Premier ministre précisera qu’“il n'y a plus de dispositions privatives de liberté dans le projet de loi de l'information”.

Le RCD réagit à l’asile accordé aux Kadhafi : « Le cadeau de l’Aïd du couple Présidence-DRS aux Algériens »

Image
Première réaction de la classe politique algérienne à l’asile accordé par les autorités algériennes à une partie de la famille du colonel Kadhafi. Dans une déclaration rendue publique mardi 30 août, le RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie) fustige le « couple présidence-DRS » pour avoir autorisé l’arrivée sur le sol algérien de la femme et des trois enfants de l’ex-guide Libyen. Déclaration.

"Le « cadeau » offert par le couple présidence-DRS au peuple algérien en cet Aïd va considérablement peser sur les évolutions immédiates de notre pays. En reconnaissant enfin officiellement héberger une partie de la famille Kadhafi, les dirigeants d'Alger confirment une position et dévoilent des intentions. Vers l'intérieur le message est clair: toute idée de changement est vaine. La traduction destinée à l'extérieur est aussi limpide: le régime assume son rôle de représentant d'un système qui lie sa survie à la manipulation des situations que peut of…

Alain Juppé : «Nous aimerions que l’Algérie s’engage à fond dans la lutte contre Al Qaïda»

Image
Hasard de calendrier. Deux ministres des Affaires étrangères, celui de l’Algérie et celui de la France, s’exprimaient le même jour, presque à la même heure, sur deux radios différentes, à propos de la situation en Libye.
Le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci expliquait sur Europe 1 la position de son pays à l’égard du colonel Kadhafi, de sa famille réfugiée en Algérie ainsi que l’éventuelle reconnaissance du CNT. Alain Juppé, son homologue français, en faisait de même sur RTL. Que dit Juppé sur l’Algérie ? Extraits de l’entretien.

Mullah, 30 ans, brulée et tabassée par le couple Hannibal Kadhafi qui a trouvé refuge en Algérie

Image
Elle s’appelle Shweyga Mullah, elle est ivoirienne d’origine. Son métier? Nounou de la famille d’Hannibal Kadhafi, celui qui a trouvé refuge en Algérie depuis lundi 29 août. Une équipe de CNN a rencontré à Bab El Aziziay; l'ex-QG de Kadhafi, la jeune femme chargée de la garde des enfants d'Hannibal Kadhafi. Le corps, le visage et la tête brûlés, Shweyga Mullah, raconte aux journalistes de CNN comment elle a été aspergée d'eau bouillante, trois mois auparavant, par Aline, la femme d'Hannibal. Des actes barbares.
Au début, raconte la malheureuse, tout se passait bien, mais après 6 mois de service, elle raconte avoir été brûlée, une première fois, par Aline. Trois mois plus tard, la même chose s'est reproduite. La « correction » a été sévère.

Un universitaire égyptien prédit l’effondrement du monde musulman

Image
Hélios d'Alexandrie a traduit de l'arabe cet article paru le 1er décembre 2010 dans le journal Al Marsd au sujet d'un livre du politologue allemand d'origine égyptienne, Abdel-Samad.
Abdel-Samad avait prédit, avant le déclenchement des révolutions arabes, l'effondrement du monde musulman sous le poids d'un islam incapable de prendre le virage de la modernité, et l'immigration massive vers l'Occident qui s'en suivrait. L'Occident a intérêt à soutenir les forces laïques et démocratiques dans le monde musulman. Et chez nous, il faut encourager la critique de l'islam au lieu de la réprimer sous prétexte de discours de haine. En apaisant les islamistes et en accommodant leurs demandes obscurantistes dans nos institutions, on ne fait que retarder un processus qui serait salutaire pour les musulmans eux-mêmes, et pour l'humanité. On se comporte comme l'orchestre du Titanic... 

Le journaliste Arezki Aït Larbi arrêté par la police à Alger

Image
Le journaliste, Arezki Aït Larbi, a été arrêté ce mercredi à Chéraga, à une vingtaine de km à l'ouest d'Alger pour une affaire de diffamation. En se présentant ce matin à la sûreté de Chéraga pour un complément d'enquête au sujet du dossier d'agrément d'un journal qu'il compte créer, le journaliste apprend qu’un mandat d’arrêt a été lancé contre lui pour une affaire de diffamation. "Les policiers m'informent que je suis recherché pour une affaire de diffamation", nous a indiqué le journaliste joint par téléphone. Les services de police lui ont ainsi signifié qu'il est en état d’arrestation.

La veuve Nadia Matoub entend saisir les tribunaux

Image
La veuve du défunt Matoub Lounes, Nadia, et ses deux sœurs, Warda et Farida n’ont pas exclu ce mardi 19 juillet de saisir de nouveau les tribunaux pour relancer la procédure afin de faire éclater la vérité sur l’assassinat du chanteur Matoub Lounes, tué le 25 juin 1998. « Maintenant que l’écueil juridique inhérent à la problématique de la connexité des faits et des procédures est dépassé par ce jugement, Mme Nadia Matoub et ses sœurs, fidèles au combat de Lounes Matoub, et en leur qualité de victimes, se réservent le droit de procéder à la saisine des instances judiciaires compétentes pour relancer, avec toutes les bonnes volontés, la procédure judiciaire sur des bases qui, loin de tous calculs politiciens, sont à même de permettre à la vérité de jaillir », indique un communiqué signé par MeHannoun, leur avocat.
Les trois femmes, présentes lors de l’assassinat du chanteur, entendent relancer, maintenant que le procès a eu lieu, une plainte déposée en 2008, mais rejetée par …

Algérie"Jusqu’à quand ces expéditions punitives contre les femmes?"

Image
Après Ouargla, Hassi Messaoud, Remchi, Bordj, M’sila………
Est-ce que les faits reprochés à ces femmes sont prouvés ? Y a  t-il eu enquête de la justice ? Non, et quand bien même seraient-ils prouvés, aurait-on le droit d’attenter à leur vie ? Mais des femmes seules sont «potentiellement des prostituées» et une impunité totale est assurée aux responsables d’agressions. Il est tellement plus facile d’agresser des femmes que de se battre pour des droits, pour la justice sociale et une vie digne pour tous, femmes et hommes.
Ces «justiciers» qui se mettent à plusieurs dizaines ou centaines pour se donner du courage et se rassurer du bien fondé de leur crime, qui brûlent les maisons des femmes, les agressent au nom de la morale, sont les mêmes à utiliser les femmes comme des objets sexuels pour assouvir leurs frustrations, dans leur volonté de puissance et de domination. Le but ultime est de terroriser toutes les femmes, seules ou en famille, prostituées ou non, mais la prostituti…

la vérité sur la mort de Matoub Lounès occultée

Image
En voilà un procès ! Le tribunal de Tizi Ouzou a condamné lundi 18 juillet, en fin de journée, les deux assassins présumés du chanteur Matoub Lounès à 12 ans de prison. Malik Madjnoun et Abdelhakim Chenoui, poursuivis pour le meurtre du chanteur, ont déjà purgé douze ans de prison sous le régime de la détention provisoire. Plus de 13 ans après l’assassinat de Matoub Lounès le 25 juin 1998, ce procès qui s’est ouvert lundi devant le tribunal criminel de Tizi Ouzou, à 110 km à l'est d'Alger, s'est terminé sur une certitude : la vérité sur la mort du chanteur n'a pas été faite.

Ayant déjà purgé douze ans de prison dans le cadre du régime de la détention préventive, les deux condamnés, Malik Madjnoun et Abdelhakim Chenoui, devraient incessamment être remis en liberté.

Double attentat Kamikaze à Bordj Menaïel "2 morts et 15 blessés au siège du commissariat ciblé "

Image
À l’hôpital, c’est le branle-bas de combat pour sauver des vies humaines.  Médecins, chirurgiens et infirmiers ont été rappelés au renfort. Le hall est vite envahi par des dizaines de familles venues s’enquérir de l’état des blessés.
Un double attentat kamikaze a ciblé, hier matin, le siège de la sûreté urbaine de Bordj Menaïel, faisant deux morts, un policier et un agent communal, et plus de quinze blessés dont sept policiers, un gendarme en civil et sept autres citoyens. Il était 5h45 lorsqu’un véhicule de marque Toyota Hilux, bourré d’explosifs et conduit par le premier kamikaze, s’introduit dans la place où se trouvent le siège de la sûreté urbaine et celui de l’APC de Bordj Menaïel. Son explosion provoque de gros dégâts aux habitations et aux magasins limitrophes.

Meryam Demnati. Chercheuse à l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM)

Image
«Il est temps de mettre fin à l’apartheid linguistique en Afrique du Nord» Fervente militante de la cause amazighe au Maroc, la chercheuse Meryam Demnati célèbre l’officialisation de la langue amazighe au Maroc. Cependant, elle appelle à la vigilance. Des résistances à son intégration réelle dans la vie publique sont nombreuses. Mme Demnati, également membre de l’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), place la revendication amazighe dans son espace naturel qui est l’Afrique du Nord. «Il est temps de mettre fin à l’apartheid linguistique. C’est une revendication incontournable dans la perspective de la construction d’une Afrique du Nord démocratique réconciliée avec  elle-même.»
- Quelle est votre appréciation suite à l’officialisation de la langue amazighe consacrée par la nouvelle Constitution ?

Des Islamistes s'attaquent à la liberté en plein Tunis

Image
Des scènes dignes des "ères sombres et obscurs révolues" ont été constaté ce dimanche 26 juin 2011 vers 17 heures autour et dans la salle de cinéma Afric’Art en plein cœur de la capitale  Tunis.

Des individus, une vigtaine puis plus nombreux ,barbus, brandissant des drapeaux et des banderoles sur lesquels sont mentionnés des slogans religieux fanatiques, ont pénétré de force à la salle de cinéma Afric’Art, à quelques mètres de l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, pour défoncer les portes, saccager le matériel , menacer les organisateurs et terroriser les participants à la rencontre culturelle« Touche pas à nos créateurs ».
En pleine hystérie, ces individus enragés " sans foi ni loi " ont multiplié les slogans religieux criant la haine et l'ignorance.

L’événement en question n’a pourtant rien d’anti-religieux ou de provocant.


Malika Matoub. Présidente de la fondation Matoub Lounès «On ne sait toujours pas comment Lounès est mort»

Image
Dans cet entretien, Malika Matoub, la sœur du chanteur assassiné le 25 juin 1998, revient sur le procès de l’affaire qui serait programmé pour la mi-juillet.- Treize ans après l’assassinat de Matoub, où en est l’affaire ?

Treize ans après, l’affaire piétine toujours. Ils sont dans la même logique et le même scénario du début. On est en 2011 et c’est ce même scénario qu’ils veulent maintenir. En somme, c’est le statu quo ! Je trouve qu’il est vraiment dommage que 13 ans après, l’on ne sait toujours pas – avant d’arriver à qui a tué Lounès – comment il est mort. Aucune étude balistique, aucune reconstitution des faits, rien n’a été fait. Sans reconstitution des faits, je ne vois pas comment la justice va déterminer les coupables.

Mandat d’arrêt contre El Gueddafi

Image
Les juges de la CPI ont annoncé que le dirigeant libyen était recherché pour avoir notamment orchestré la mort, l’arrestation et le placement en détention de plusieurs centaines de civils au cours des douze premiers jours du soulèvement contre son régime, en février dernier, et pour avoir tenté de dissimuler ces crimes. 

L’annonce de l’inculpation de Mouammar El Gueddafi a eu pour effet de plonger Benghazi, la deuxième ville de Libye, dans une atmosphère de fête. La population a laissé exploser sa joie en tirant des salves de kalachnikov. La CPI s’était prononcée sur une requête présentée le 16 mai dernier par le procureur Luis Moreno-Ocampo. Après cette demande, le parquet de la Cour pénale avait adressé une lettre de mise en garde aux responsables du régime libyen, les menaçant de poursuites si elles tentaient de couvrir les crimes perpétrés par leurs milices notamment à Tripoli, Benghazi et Misrata.

L’armée algérienne doit quitter la Kabylie

Image
L’inqualifiable comportement des militaires à Azazga le 23 juin 2011 est impardonnable. Un mort et des blessés kabyles, mise à sac de domiciles, vols…

Devant ces crimes, le Gouvernement Provisoire kabyle qui les condamne de toutes ses forces, exige le retrait de l’armée algérienne de la Kabylie. Ce territoire doit disposer de son propre corps de sécurité. C’est la seule manière de liquider le terrorisme qui sert d’alibi à la présence de l’armée et de mettre un terme à l’occupation militaire de la Kabylie.

Un autre crime d’Etat en Kabylie

Image
La Kabylie vient encore une fois d’être le théâtre d’une opération militaire sanglante. Une fois de plus des victimes innocentes tombent sous les balles du système dans une conjoncture politique particulièrement sensible. Le RCD s’associe aux douleurs des familles des victimes, se tient à leur côté et exige à ce que justice soit rendue.

Cette agression criminelle marque un palier supplémentaire dans le funeste rituel des attaques menées contre la Kabylie.

A l’insécurité chronique entretenue par les kidnappings, les attaques terroristes et le banditisme vient de s’ajouter des exactions militaires d’une exceptionnelle gravité. Des soldats s’en sont pris, sitôt l’attaque terroriste dont ils ont été la cible jeudi à 13h 30 aux alentours de l’hôpital d’Azazga, aux habitants des maisons limitrophes du lieu de l’embuscade.

Souamaâ (Tizi Ouzou) : La victime de la bavure militaire inhumée

Image
Des milliers de personnes ont accompagné, ce samedi, 25 juin, Mustapha Dial, victime de la bavure militaire de jeudi dernier, à Azazga, à sa dernière demeure,   au village Oumaden, dans la commune de Souamaâ, daïra de Mekla, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. Lors de l’enterrement,  on a remarqué la présence du chef de cabinet du wali de Tizi Ouzou, le président de l’APW et plusieurs élus locaux de la région. « Je suis venu présenter à la famille du défunt  les condoléances de l’Etat. Je la rassure aussi que les responsables de ce malheureux incident seront jugés », a  déclaré le chef de cabinet du wali.

Bavure militaire "Azzazga sous tension"

Image
La population d’Azzazga (40 km à l’est de Tizi Ouzou) était sous le choc, hier, au lendemain d’une grave bavure militaire au cours de laquelle un citoyen a été tué et un autre blessé. Une grève générale a été observée, hier, dans la ville d’Azzazga, en signe de protestation contre les dépassements enregistrés à la suite d’un attentat terroriste qui avait ciblé un convoi militaire, jeudi après-midi, près de l’hôpital de la ville, sur la route de Yakouren. 

Six militaires avaient été blessés lors de l’attaque à l’explosif, selon un bilan non officiel. Immédiatement après l’attentat, les militaires se sont déployés dans le voisinage et se sont introduits dans deux habitations où de graves actes de saccage ont été commis. Sur le lieu du drame, les témoignages des riverains convergent tous pour dire qu’il s’agit «d’un acte irresponsable que rien ne peut justifier».

De Sant’Egidio à la réconciliation… puis à Sant’Egidio

Image
Abdelhamid Mehri est allé à la rencontre de la commission Bensalah, sans le FIS et sans le FFS, pour exprimer sa désapprobation de la démarche de consultation et proposer une conférence nationale “sans exclusive”.


pour ressusciter la formule qui traduisait l’exigence de faire participer le FIS à toute solution politique de la crise.
Mehri voit donc deux défauts à ce processus de réformes tel qu’enclenché : d’une part, sa gestion est le fait d’un pouvoir occulte dont la décision ne s’embarrasse jamais du respect du cadre constitutionnel ou légal, d’autre part, il dépossède “des citoyens”, les dirigeants du FIS, de leur droit à participer à la conception du projet de réforme de la république.

Koweït : Vers une légalisation des esclaves sexuelles pour lutter contre l’adultère?

Image
Retour aux valeurs du VIIe siècle avec l’islam. Une femme politique koweitienne, ancienne candidate aux élections législatives recommande la légalisation des esclaves sexuelles féminines pour les hommes musulmans afin, dit-elle, de prévenir l’adultère ou le péché. Salwa Al-Mutairi, dans une vidéo diffusée sur internet, dit qu’elle a été informée par certains responsables religieux, qu’il serait préférable, du point de vue islamique, que les riches musulmans achètent des femmes  à des fins sexuelles, par le biais d’une agence d’esclaves, s’ils craignent d’être séduits ou tentés par un comportement immoral à cause de la beauté de leurs servantes, ou même à cause des «sorts» que leurs employés leur auraient jeté.

Aïcha Kadhafi sous la protection de Bouteflika

Image
Son dernier carré de fidèles n’y croit plus. Sa fille se serait réfugiée en Algérie. Ses troupes ne contrôlent plus guère que Tripoli. L’Otan intensifie ses raids aériens. Errant de bunkers en hôpitaux, Mouammar Kaddafi vit sans doute ses derniers jours au pouvoir. Pour Mouammar Kaddafi, qui, plein de superbe, s’était autoproclamé « roi des rois d’Afrique », le compte à rebours a bel et bien commencé. Même son dernier carré de fidèles, à Tripoli, n’exclut plus désormais qu’il puisse quitter le pouvoir. Mais ce départ prendra-t-il l’aspect d’une fuite dans le genre de celle à laquelle le Tunisien Zine el-Abidine Ben Ali s’était trouvé acculé à la dernière minute ? Ou bien débouchera-t-il sur une retraite forcée, comme celle que subit l’Égyptien Hosni Moubarak, avec un procès en perspective ? À moins que le « Guide » libyen ne bénéficie d’un exil négocié, une solution souvent évoquée depuis le mois de mars et qui revient avec insistance en cette fin de mai.

Lapidée pour avoir participé à un concours de beauté

Image
Une fille musulmane adolescente a été lapidée à la mort en vertu de la sharia après la participation à un concours de beauté en Ukraine. Katya Koren, 19, a été trouvée morte dans un village dans la région de la Crimée près de sa maison. Ses amis ont dit qu’elle aimait porter les vêtements à la mode et a eu le septième prix dans un concours de beauté. Son corps battu a été enterré dans une forêt et a été trouvé une semaine après qu’elle soit décédée. La police a ouvert une enquête pour meurtre et étudie des réclamations des trois jeunes musulmans salafistes ( les mêmes qu’en France pour infos) qui l’ont tuée disant que sa mort était justifiée selon les préceptes ecrits en clair dans le Coran ou la femme n’a aucun droit mais que le devoir d’obeir à l’homme, qui lui explique ce que dit le livre du très haut.

Pakistan: un journaliste assassiné après une enquête sur Al-Qaida

Image
Syed Saleem Shahzad a été retrouvé mort mardi soir deux jours après avoir été enlevé non loin de son domicile. Ce journaliste avait enquêté sur l’infiltration de l’armée pakistanaise par al-Qaida. Les services secrets pakistanais sont montrés du doigt, les Etats-Unis condamnent. Saleem Shahzad en savait trop. Surtout, ce qu’il savait dérangeait. Son dernier article, qui mettait en lumière l’infiltration de l’armée pakistanaise par al-Qaida, a-t-il été le déclencheur de sa «liquidation» ? Ses confrères en sont persuadés, Saleem, 40 ans, chef du Bureau d’Asia Times Online à Islamabada, été assassiné par des agents de l’ISI, les services secrets pakistanais. «Lorsqu’il a été enlevé, Syed Saleem Shahzad se trouvait dans un périmètre ultra-sécurisé de la capitale où seuls des agents de l’ISI sont susceptibles d’intervenir», fait valoir un journaliste pakistanais.

Demain, je prends ma carte au RND !

Image
Libération de 7 000 terroristes islamistes. Initialement, elle était prévue pour la première semaine de l’Ascension. Puis, elle a été décalée à la fête de la Pentecôte. Ensuite, elle a été reportée à la date de Nativité. Finalement, c’est décidé ! Elle aura lieu le 24 décembre prochain. Et c’est le … …Père Noël en personne qui ouvrira les cellules ! A travers une déclaration à El Watan, El Hachemi Sahnouni, membre fondateur du FIS mal dissous, donne l’exacte image de ce qu’est devenue l’Algérie aujourd’hui. Cet imam qui a participé à plonger le pays dans l’horreur appelle publiquement Ouyahia à démissionner et à laisser sa place à quelqu’un de plus compétent. Il ne s’agit pas d’aimer ou de détester Ouyahia. Il ne s’agit pas de gommer, d’arranger ou de maquiller le parcours de H’mimed. Il ne s’agit pas de lui tailler des croupières ou, au contraire, de lui offrir des fans-clubs prêts à l’emploi.

« Ben Bella : l’homme des Français et des Égyptiens »

Image
La dernière sortie de Ben Bella pose, une fois de plus, la place de l’Histoire dans la vie politique nationale. « Un âne bâté », c’est le qualificatif qu’use l’épouse d’Abane pour qualifier Ahmed Ben Bella. Cette réaction a suivi les ignominies qu’il a déversées contre Abane Ramdane et les acteurs du Congrès de la Soummam. Signalons au passage que dans le procès que la veuve de l’artisan de la révolution avait intenté à Ali Kafi pour diffamation d’Abane, elle s’était retrouvée seule au tribunal. Les incohérences et les outrances de Ben Bella sont des constantes dans un parcours marqué par une indigence intellectuelle que n’ont suppléée ni les années passées en prison ni l’aisance matérielle dans laquelle il a toujours baigné dans le mouvement national et la vie politique algérienne en général quand il était libre. Une instabilité originelle La lecture de sa déposition, le 12 mai 1950, dans l’affaire de l’attaque de la poste d’Oran, devant l’officier de police judiciaire, Havard Jean, au…

Belgique : Un papier de toilette retiré de la vente parce qu’il choque les musulmans

Image
Un papier toilette vendu chez Carrefour a été retiré de la vente en Belgique. Parce que marqué des signes du Zodiaque. Deux de ceux-ci, la Vierge et le Capricorne, évoqueraient la graphie arabe des noms d'Allah et Mahomet, comme l'explique la Capitale dans ses éditions de jeudi.



BRUXELLES Les signes du zodiaque dessinés sur le papier toilette (notamment ceux de la Vierge et du Capricorne) rappellent en effet la graphie des noms d’Allah et Mahomet, écrit La Capitale mercredi. Carrefour a fait retirer ce papier toilette de la vente pour “désamorcer le problème”. Le produit avait déjà été retiré des rayons en France, pour les mêmes raisons.
Le papier toilette marqué des signes du zodiaque et critiqué par certains musulmans a été retiré de la vente en Belgique en 2008, a précisé la porte-parole de Carrefour, Julie Stordiau, mercredi à l’agence BELGA.  C’est exact… pour les magasins de l’Hexagone, mais le produit restait en vente encore récemment en Belgique. Nous avons fait le tour d…

Un film en hommage à Tahar Djaout

Image
Projeté en avant-première à Paris
Le film Un poète peut-il mourir ? Un hommage au défunt écrivain journaliste, Tahar Djaout, a été projeté jeudi soir en avant-première au Centre culturel algérien (CCA) en présence du réalisateur Abderrezak Aït Larbi.D’une durée initiale de 80 minutes, l’œuvre projetée a été réduite à 52 minutes pour des raisons techniques. Elle retrace le cheminement, à la fois bouleversant et bouleversé, de celui qui fut la première victime intellectuelle du terrorisme en Algérie il y a 18 ans. La projection de jeudi marquait, jour pour jour, l’anniversaire de son assassinat le 26 mai 1993.Depuis son enfance dans son village natal d’Oulkhou, à Azzefoun (Tizi Ouzou), jusqu’au summum de sa carrière intellectuelle lorsqu’il fut admis dans la cour des grands des éditions Le Seuil, à l’âge de 33 ans, le portrait du regretté Djaout est dépeint autant par ses proches que par des critiques littéraires et journalistiques nationaux et étrangers.

Le parti nazi d’Egypte sort de l’ombre

Image
La nouvelle devrait normalement allumer tous les voyants lumineux dans les consciences occidentales sur ce qui se trame réellement en Egypte. Pourtant rien. C’est le blackout dans les médias. Les coptes se font massacrer, les Frères Musulmans promettent d’exterminer les juifs jusqu’au dernier, et les médias chantent que là-bas, c’est le printemps….
Les prochaines élections égyptiennes sont annoncées pour septembre 2011. Or, le quotidien Al Masry Al Youm (L’Egypte aujourd’hui) révèle qu’un groupe d’Egyptien sort de l’ombre et tente de créer un parti nazi avec «un cadre contemporain de référence». Ce parti donnerait tous les pouvoirs à un président qui sera bientôt selectionné. 

Mohamed Harbi: «Les archives de la guerre de Libération sont explosives»

Image
L’éminent historien Mohamed Harbi revient, dans cet entretien, sur les récentes controverses suscitées par les déclarations polémiques d’acteurs du mouvement national et livre quelques vérités cinglantes. D’après lui, l’attaque de la poste d’Oran est l’œuvre d’Aït Ahmed, Boudiaf a réussi l’organisation du 1er Novembre, et l’attitude de Yacef Saâdi à l’égard de Louisette Ighilahriz «n’est ni sérieuse ni noble.» Harbi affirme que Boussouf n’endosse pas seul l’assassinat de Abane Ramdane, et qu’on a exagéré son rôle ainsi que celui du MALG. Il révèle, par ailleurs, que «Krim a projeté d’assassiner Bentobal» en prévenant que les archives de 2012 «sont terribles et explosives.» l Alors qu’il évalue les harkis et goumiers à environ 100 000 hommes, l’historien estime à quelque 50 000, les victimes algériennes des bavures du FLN/ALN, dont nombre de militants nationalistes authentiques. Pour Mohamed Harbi, « la société algérienne est une société de surveillance mutuelle ». Il considère que les…

Une Saoudienne arrêtée pour avoir pris le volant

Image
Manal al-Sharif, une Saoudienne de 32 ans, a été arrêtée dimanche pour avoir bravé l’interdiction faite aux femmes du pays de conduire une voiture. Vendredi dernier, elle avait publié sur Internet une vidéo la montrant au volant dans les rues de la ville de Khobar dans l’Est du pays. Cette consultante en sécurité informatique a appris à conduire aux Etats-Unis. Elle est à l’initiative d’une campagne lancée sur les réseaux sociaux appelant les Saoudiennes à prendre le volant le 17 juin prochain. Un mouvement baptisé « Women 2 drive » qui insiste notamment sur le fait qu’aucune loi n’interdit formellement aux femmes de conduire même si les autorités ne leur délivre pas de permis. La page Facebook de cette campagne, qui comptait près de 12 000 membres, a été désactivée au lendemain de l’arrestation de Manal al-Sharif. Et tandis que des cyberactivistes se mobilisent pour demander sa libération, son combat pour le droit de conduire continue d’être relayé sur le Net. D’autres pages de remplace…