Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

A eux cinq ils totalisent 127 ans de pouvoir : Présidents ou dictateurs à vie

Image
Bouteflika, Assad, Moubarak, Khadafi, Ali Salah…A eux cinq, ils totalisent 127 ans d’exercice du pouvoir. Le vétéran, Khadafi, l’a pris en 1969, le cadet, Assad, l’a hérité de son père en 2000, mais tous ont, au moins, un trait en commun : ils s’accrochent au pouvoir au point d’y demurer à vie.



Le plus âgé d’entre eux affiche 82 ans, le plus jeune 46 ans. En Algérie, en Syrie, en Egypte, en Libye ou au Yémen, les présidents sont arrivés au pouvoir soit par des élections truquées soit en renversant l’ancien régime. Tout sauf par des moyens légaux et démocratiques. A l’instar de Ben Ali le tunisien balayé par une révolution populaire après 23 ans de pouvoir, ces cinq dirigeants risquent de voir leurs pouvoirs vaciller tant ils sont devenus extrêmement impopulaires dans leurs pays. Abdelaziz Bouteflika, 73 ans, élu en avril 1999. L’ancien ministre des affaires Etrangères sous Boumediene est revenu aux affaires après vingt ans d’une « traversée du désert » passée entre Genève, Dubaï, Paris …

Noël, nouvel An et les islamistes en Kabylie

Image
Nouvel an, un jour que tout le monde attend avec impatience. Une date qui donne un peu de joie à nos familles en Kabylie et aux jeunes qui profitent du réveillon afin d’oublier un peu leurs soucis en souhaitant que la nouvelle année adoucisse le calvaire qu’ils vivent quotidiennement.
Ouadhias est une petite ville située à 35 km de Tizi Ouzou, région secouée, comme d’autres villes et villages de Kabylie, par les évènements qui se sont succédés depuis des années. Par contre un phénomène nouveau vient s’ajouter a toutes les misères que vivent les citoyens de cette ville. On a vu naitre une nouvelle mosquée au cœur du centre ville, dirigée par un groupe de salafistes, depuis nous avons droit, a des intimidations chaque jour, dont j’ai été témoin avant de quitter la région pour m’installer en France.
Mais Noël et la fin de l’année 2010 sont marqués par une autre attaque de ces islamistes qui veulent talibaniser la région et toute la Kabylie pour y reproduire ce qui se passe au Pakistan et e…

Belkhadem et le mensonge perpétuel du pouvoir Algerien

Image
Au lendemain du procès des trois chrétiens à « Larbaâ Nath Irathen » condamné à 2 mois de prison avec sursis pour le chef d’inculpation est « l’ouverture de lieu de culte sans autorisation de la Commission nationale des cultes autre que musulman ». Monsieur Belkhadem a fait une sortie médiatique digne de l’état Algérien.


Dans un entretien accordée à l’agence APS, ce dernier déclare « en Algérie la liberté religieuse est la même pour les musulmans ainsi que les chrétiens », cette déclaration vient a la suite de la réouverture de la basilique Notre-Dame d’Afrique au même temps à quelques kilomètres d’Alger.

Belkhadem rajoute toutes les parties sont tenues de respecter les lois et la législation relative à la pratique religieuse", se référant à la nécessité pour les chrétiens et musulmans d’obtenir une autorisation pour créer une association religieuse ou construire une mosquée. hors en Algérie les seuls concernées par cette loi ce sont bien les Chrétiens qui sont persécuté chaque j…

Les étudiants appellent à une marche à Tizi Ouzou

Image
La Coordination locale des étudiants (CLE) de l’université de Tizi Ouzou comptent organiser une marche pacifique mardi 1er février à Tizi Ouzou. Cette structure syndicale autonome, qui représente plusieurs comités estudiantins, lance un appel, outre la communauté universitaire, à la société civile et aux forces politiques de l’opposition démocratique pour se joindre à cette initiative.
La marche a pour objectif immédiat la libération immédiate et l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre de l’ensemble des détenus. Mais les étudiants, par leur action de rue, veulent dénoncer aussi le blocage du développement de la région de Kabylie qui fait face à une série de kidnappings ciblant des opérateurs économiques.
Se voulant plus virulents, des étudiants qui ont pris la parole lors de la réunion de la CLE, ont fait remarquer que « la recrudescence des kidnappings et des agressions, perpétrés au vu et au su des autorités, se répercute négativement et dangereusement sur l…

Saïd Sadi « Le pouvoir est atteint d’une Benalite aigüe »

Image
Le président du RCD ( Rassemblement pour la culture et la démocratie ), Saïd Sadi, a accordé samedi soir un entretien à DNA dans lequel il revient sur cette journée au cours de laquelle son parti a tenté d’organiser une marche populaire à Alger. Le gouvernement algérien qui avait indiqué plusieurs jours auparavant que cette manifestation était interdire a fait preuve d’une démonstration de force impressionnante pour faire avorter cette marche.
DNA : La marche à laquelle vous avez appelé a été réprimée par les autorités. Quel bilan tirez-vous de cette journée ?

Saïd Sadi : « Je n’ai jamais vu un tel déploiement des forces de sécurité à Alger. Cela me rappelle deux événements. La Bataille d’Alger au cours de laquelle le général Massu a déployé un arsenal militaire pour boucler la capitale et mater l’insurrection algérienne. L’autre événement est le Coup d’Etat du 19 juin 1965 où l’armée de Boumediene s’est déployée pour renverser le président Ben Bella. Même durant les année…

Ségolène Royal invite le pouvoir algérien à organiser sa succession

Image
Ségolène Royal, adversaire socialiste de Nicolas Sarkozy en 2007 et candidate aux primaires de son parti pour la présidentielle de 2012, a réagi, dimanche 23 janvier 2011, à la situation en Algérie et en Tunisie. Pour elle, il est évident qu’il y a en Algérie « des problèmes de libertés publiques », des « problèmes de liberté d’expression, un problème de liberté de constitution d’autres forces politiques, un problème d’échéances électorales ». « Pourquoi le peuple algérien souffre-t-il de pauvreté, de précarité alors qu’il y a tant de richesses ? », s’est interrogé Mme Royal lors du « Grand jury » RTL/LCI/Le Figaro. Avant d’ajouter : « c’est une véritable mutation économique et politique que le gouvernement algérien doit enclencher ». « On sait bien que petit à petit, l’absence d’opposition, de contre-pouvoirs, c’est une vérité universelle en démocratie, (conduit) toute personne qui a du pouvoir à en abuser (...), c’est ce qu’on voit aujourd’hui se dérouler dans ces pays …

Alger en état de siège, la marche du RCD réprimée :

Image
Un dispositif policier impressionnant est déployé dés 5 heures du matin autour des rues, des grandes artères et des grands axes de la capitale pour empêcher la tenue de la marche du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD ) prévue samedi 22 janvier à Alger à partir de 11 heures du matin. Les autorités algériennes ont interdit cette manifestation population organisée à l'initiative du parti d'opposition de Said Sadi. DNA vous fait vivre en DIRECT cette marche.
--------------------------------------------------------------

18h15 : Les 9 personnes interpellées samedi lors devant le siège du parti ont été relâchées, annonce l’APS. Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales avait indiqué, dans un communiqué, que neuf personnes ont été interpellées pour « voies de fait » et certains pour « port d'armes blanches prohibées ».

14h40 : Sept policiers ont été blessés dans des heurts avec des partisans du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie devan…

Empechement de la marche du RCD : Des blessés devant le siège du parti à Alger

Image
A 11h, la place du 1er Mai est entre les mains de la police, qui contrôle tous les accès. De nombreux manifestants sont bloqués à la rue Didouche Mourad où des affrontements sont signalés au niveau du siège du parti.


On nous signale une dizaine de blessés, dont à la tête, parmi les militants du RCD qui se trouvent au siège du parti. Le chef du groupe parlementaire Athmane Mazouz a été évacué à l'hopital.

Le président du RCD et des dizaines de militants et de sympathisants sont bloqués au siège du parti à la rue Didouche Mourad, encerclé par des centaines de policiers anti émeutes.

Rien n'a été laissé au hasard par le pouvoir pour empecher les algériens de marcher et de répondre à l'appel du RCD. Tous ceux qui tentent de rejoindre la place du 1er mai sont, soit arrêtés, soit refoulés.

Depuis vendredi soir la police a mis en place son arsenal repressif, à travers un dispositif impressionnant, qui a été déployé dès la matinée du samedi 22 janvier sur toutes les rues de la cap…

Kabylie : Soutien des étudiants au RCD

Image
Un comité estudiantin a été mis en place à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou pour apporter son soutien à la marche à laquelle a appelé Saïd Sadi, le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD).


Ainsi, le comité a exhorté, à travers une déclaration rendue publique hier, l’ensemble de la communauté universitaire à se joindre à la marche, le 22 janvier à 11h, qui s’ébranlera de la place 1er Mai vers le siège de l’Assemblée populaire nationale (APN). « Notre devoir, en tant que jeunes étudiants, est d’honorer le combat pour lequel les meilleurs enfants du pays ont donné leur vie. Nous n’avons pas le droit à la résignation dans cette terre qui a enfanté les Abane, Ben M’hidi, Amirouche, Krim… », écrivent les étudiants dans le document. Revenant aux événements qui ont déferlé dans le pays, les étudiants déclarent : « L’expression violente de notre jeunesse dans les différentes régions du pays n’est que le résultat d’un demi-siècle d’autoritarisme, d’oppression…

Communiqué du RCD : Appel pour une marche à Alger

Image
Les émeutes qui ont ensanglanté l’Algérie et la Tunisie interpellent la conscience de tous les patriotes qui œuvrent à un parachèvement de nos guerres de libération par la construction d’institutions légitimes garantissant la paix, la liberté, la justice et le progrès. Face à la dernière révolte, le pouvoir algérien s’enfonce dans l’irresponsabilité en se réfugiant dans le mépris et la répression d’une jeunesse exaspérée. Au-delà d’une grave crise politique, l’Algérie se trouve aujourd’hui dans une impasse historique. Si le pouvoir tunisien s’essaie à prendre des mesures d’apaisement en ordonnant la libération de tous les prisonniers et en proposant des réponses structurelles — même tardives — aux contestations qu’il affronte, il n’en est malheureusement pas de même en l’Algérie. Après celui de la communication, le ministre de l’Intérieur tunisien vient d’être démis de ses fonctions. Au même moment, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales algérien, niant une crise qui ris…

France : Un Algérien écroué pour avoir torturé sa compagne

Image
Un Algérien de 22 ans a été mis en examen et écroué mardi à Lyon pour tortures et actes de barbarie sur sa compagne, qu’il a frappée et brûlée avec des couverts chauffés à blanc, la soupçonnant d’infidélité, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
Terrorisée par ces actes commis fin décembre à Lyon, la jeune femme, également algérienne, n’a toutefois porté plainte que trois jours plus tard après s’être finalement rendue aux urgences.
Brûlée aux bras et sur plusieurs parties du corps avec une cuillère et un couteau chauffés sur la cuisinière, la jeune aide-cuisinière de 21 ans s’est vu prescrire 15 jours d’interruption temporaire de travail. L’accusant d’avoir une liaison, son concubin, dont elle a eu deux enfants, l’avait violemment frappée au visage, lui fracturant le nez avant d’entreprendre ces sévices. Il lui avait notamment écrasé son mégot de cigarette sur le front.
Interpellé alors qu’il tentait de rentrer chez lui, le jeune homme, sans profession, a reconnu les faits tout en te…