Demain, je prends ma carte au RND !

Libération de 7 000 terroristes islamistes. Initialement, elle était prévue pour la première semaine de l’Ascension. Puis, elle a été décalée à la fête de la Pentecôte. Ensuite, elle a été reportée à la date de Nativité. Finalement, c’est décidé ! Elle aura lieu le 24 décembre prochain. Et c’est le … …Père Noël en personne qui ouvrira les cellules !
A travers une déclaration à El Watan, El Hachemi Sahnouni, membre fondateur du FIS mal dissous, donne l’exacte image de ce qu’est devenue l’Algérie aujourd’hui. Cet imam qui a participé à plonger le pays dans l’horreur appelle publiquement Ouyahia à démissionner et à laisser sa place à quelqu’un de plus compétent. Il ne s’agit pas d’aimer ou de détester Ouyahia. Il ne s’agit pas de gommer, d’arranger ou de maquiller le parcours de H’mimed. Il ne s’agit pas de lui tailler des croupières ou, au contraire, de lui offrir des fans-clubs prêts à l’emploi.

Mais, « mah’ma kan el hal », par quelque bout que l’on prenne la chose, Ouyahia est le Premier ministre de la RADP, la République Algérienne, Démocratique et Populaire. Et Sahnouni, c’est l’un des papas assumés et génétiquement reconnus du « bébé » FIS et de sa descendance assassine. Je trouve tout de même fort de café qu’un prédicateur de cet acabit vienne comme ça, benoîtement, le doigt sur la couture de son kamis, décréter que H’mimed doit s’en aller. Tant qu’on y est, puisque nous entrons allègrement dans ce genre de « mises à niveau » mortelles entre un Premier ministre et un cofondateur de secte pré-terroriste, on peut alors y aller encore plus franco. En demandant, par exemple, ce que pense Sahnouni du Crédoc, s’il croit que la mesure qui vise à bonifier les crédits d’investissement accordés aux PME, et qui implique une prise en charge de 2% sur les 5,5% de taux d’intérêts prélevés par les banques constitue réellement une mesure d’encouragement à l’investissement. Ne nous limitons pas au seul domaine économique ! Lâchons-nous, que diable ! Supplions El Hachemi Sahnouni de nous dire si l’Algérie doit ouvrir ou pas ses frontières avec le Maroc. Ne nous y trompons surtout pas ! L’intégrisme prendra les espaces que nous voudrons bien lui céder. Il ne répugnera à aucun entrisme. Et aujourd’hui, il en est déjà à exiger ni plus ni moins que le limogeage du Premier ministre. M’enfin ! Quels que puissent être mes différends avec Ouyahia, quels que soient les arguments plaidant en faveur de la fin de ce régime, je ne vais tout de même pas œuvrer à cela de concert avec un Hachemi Sahnouni ! Ou alors, il faut juste que les gens nous le disent clairement : pour en finir avec le système, nous ferons même alliance avec le FIS de Sahnouni. Si c’est celle-là l’option retenue, si l’Algérie doit se construire sur ce genre de deals, bla djed’ha que dès demain matin, moi qui suis allergique à tout encartement, je prends ma carte au RND ! Au fond, ça ne sera pas plus grave que de s’extasier, de tomber en béatitude devant les croassements d’un des fondateurs du FIS. La matrice du GIA ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine