Malgré son accréditation et sa sélection au festival de Cannes

Pas de visa pour “Rapt” !


Alors qu’une accréditation dûment signée par le directeur administratif et financier du festival de Cannes, François Desrousseaux, lui a été délivrée pour participer à la 64e édition, le jeune cinéaste Sofiane Bellali, originaire de Tizi Ouzou, auteur d’un court métrage intitulé Rapt, sélectionné dans la catégorie des short film corner de ce festival international, n’a pas obtenu son visa, et ce, malgré une note de l’administration du festival de Cannes adressée aux services consulaires.



“Nous remercions les services compétents du consulat et de l’ambassade afin de réserver le meilleur accueil à la demande de la personne susnommée”. Composé en 3D, Rapt est un court métrage d’action de 35 mn réalisé en Kabyle et sous-titré en français. 


L’un des rares films africains à être sélectionné à ce festival version 2011. D’une actualité brûlante, il raconte l’histoire d’un jeune homme de 17 ans, fils d’un homme d’affaires de la région de Boghni, kidnappé par des ravisseurs qui exigeaient une rançon. Le film  sera projeté le 20 mai et doit être normalement suivi d’un débat en présence du réalisateur à Cannes.


Par Liberte 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine