Le journaliste Arezki Aït Larbi arrêté par la police à Alger

 
Le journaliste, Arezki Aït Larbi, a été arrêté ce mercredi à Chéraga, à une vingtaine de km à l'ouest d'Alger pour une affaire de diffamation. 

En se présentant ce matin à la sûreté de Chéraga pour un complément d'enquête au sujet du dossier d'agrément d'un journal qu'il compte créer, le journaliste apprend qu’un mandat d’arrêt a été lancé contre lui pour une affaire de diffamation. "Les policiers m'informent que je suis recherché pour une affaire de diffamation", nous a indiqué le journaliste joint par téléphone. Les services de police lui ont ainsi signifié qu'il est en état d’arrestation.


Correspondant du quotidien français Le Figaro et directeur des éditions Koukou, Arezki Aït Larbi risque de passer la nuit au commissariat de Cheraga. La police lui établit, en ce moment, un PV d’audition. L’affaire pour laquelle le journaliste Arezki Aït Larbi est poursuivi remonte à 2007.

Le journaliste avait été interpellé le 26 avril 2007 par  la police à l’aéroport international d’Alger pour la même affaire

Par  Rabah Beldjenna

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine