Articles

Affichage des articles du septembre, 2011

Wikileaks : Khalida Toumi avait interdit en 2008 le livre de Benchicou sur instruction de Zerhouni

Image
« J’ai pris la décision d’interdire le livre de Mohamed Benchicou et je l’assume. » Ainsi parlait mardi 21 octobre 2008, lors d’une conférence de presse, la ministre de la Culture, Khalida Toumi. Elle expliquait doctement pourquoi elle avait décidé de censurer « Journal d’un homme libre », le roman du journaliste et écrivain Mohamed Benchicou, directeur du Matin, quotidien interdit de parution depuis août 2004.

Citant les articles 296, 144 et 144 bis du code pénal, la ministre justifiait la censure par le fait que Benchicou diffamait dans son livre l’ancien ministre de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, comparé au général Jacques Massu qui a conduit la Bataille d’Alger en 1957.

Lettre de Saïd Sadi au CNT libyen

Image
À Mesdames et Messieurs les membres du Conseil national de transition Chères sœurs, chers frères En tant que patriotes algériens luttant pour la promotion démocratique de leur pays,
nous vous réitérons notre entière solidarité. Auparavant, nous avons affirmé notre soutien aux manifestants tunisiens et égyptiens. Aujourd’hui nous ne cessons de crier notre indignation devant la barbarie qui frappe les citoyens de Syrie et du Yémen. Votre combat, le nôtre et celui que mènent simultanément tous les peuples du Sud renvoient à la même problématique et tendent aux mêmes objectifs nationaux et régionaux : libérer nos pays respectifs de systèmes politiques dominés par des sectes militaires violentes, corrompues et sans perspectives et les engager dans des projets où le citoyen serait à la fois l’arbitre et l’acteur du destin collectif. Seuls des dirigeants autistes refusent de voir que, dans nos pays aussi, l’histoire citoyenne est désormais en marche.

Ouyahia annonce l’ouverture de l’audiovisuel

Image
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a annoncé hier “l’ouverture des médias lourds ainsi que des facilités dans la délivrance des agréments aux nouveaux titres de la presse écrite”. 
S’exprimant en marge de l’ouverture de la session d’automne du Parlement, Ouyahia qui a évoqué les projets de loi liés aux réformes politiques, a estimé qu’il était question “d’importantes avancées à venir” à travers le projet de révision du code de l’information. “Les agréments des journaux ne seront plus soumis au contrôle de l’administration ou de la justice mais seront soumis à une autorité supérieure de la presse écrite qui sera instituée”, précise-t-il. Dans le même temps, le Premier ministre précisera qu’“il n'y a plus de dispositions privatives de liberté dans le projet de loi de l'information”.

Le RCD réagit à l’asile accordé aux Kadhafi : « Le cadeau de l’Aïd du couple Présidence-DRS aux Algériens »

Image
Première réaction de la classe politique algérienne à l’asile accordé par les autorités algériennes à une partie de la famille du colonel Kadhafi. Dans une déclaration rendue publique mardi 30 août, le RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie) fustige le « couple présidence-DRS » pour avoir autorisé l’arrivée sur le sol algérien de la femme et des trois enfants de l’ex-guide Libyen. Déclaration.

"Le « cadeau » offert par le couple présidence-DRS au peuple algérien en cet Aïd va considérablement peser sur les évolutions immédiates de notre pays. En reconnaissant enfin officiellement héberger une partie de la famille Kadhafi, les dirigeants d'Alger confirment une position et dévoilent des intentions. Vers l'intérieur le message est clair: toute idée de changement est vaine. La traduction destinée à l'extérieur est aussi limpide: le régime assume son rôle de représentant d'un système qui lie sa survie à la manipulation des situations que peut of…

Alain Juppé : «Nous aimerions que l’Algérie s’engage à fond dans la lutte contre Al Qaïda»

Image
Hasard de calendrier. Deux ministres des Affaires étrangères, celui de l’Algérie et celui de la France, s’exprimaient le même jour, presque à la même heure, sur deux radios différentes, à propos de la situation en Libye.
Le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci expliquait sur Europe 1 la position de son pays à l’égard du colonel Kadhafi, de sa famille réfugiée en Algérie ainsi que l’éventuelle reconnaissance du CNT. Alain Juppé, son homologue français, en faisait de même sur RTL. Que dit Juppé sur l’Algérie ? Extraits de l’entretien.