Mort de Kadhafi : des images pour tuer le mythe

 Le « Guide » libyen, au pouvoir plus de quarante ans, a été capturé ce jeudi dans sa ville natale de Syrte, à l'est de Tripoli ; vidéos (choquantes) à l'appui.

Fin de partie pour Kadhafi. Le Conseil national de transition libyen (CNT) a d'abord annoncé ce jeudi matin la capture du « Guide » après six semaines de cavale, avant d'annoncer sa mort, lors de la chute de Syrte, sa ville natale.

C'est Abdel Hakim Majid, un chef militaire du CNT, qui a fait cette annonce. Les premières informations indiquaient que Kadhafi avait été simplement blessé aux deux jambes. Le dirigeant du CNT a indiqué que Kadhafi avait succombé à ses blessures.
Majid a également indiqué que le corps de l'ancien dirigeant avait été emmené, « pour des raisons de sécurité », à Misrata, dans un endroit tenu secret.

Au cours de l'opération de Syrte, les forces du CNT ont capturé plusieurs dignitaires de l'ancien régime, dont le porte parole du pouvoir pendant toute la crise, Moussa Ibrahim, visage familier des écrans de télévision du monde entier.

Un point final à la guerre

Le CNT espérait depuis plusieurs jours mettre ce point final à sa guerre contre le pouvoir de Mouammar Kadhafi, en escomptant que sa capture découragerait ses derniers partisans de poursuivre leur lutte.
Le nouveau drapeau libyen flotte désormais au centre de Syrte, à 380 km à l'est de Tripoli, où le colonel Kadhafi s'était replié après la chute de la capitale aux mains des rebelles fin août. C'était le dernier bastion des partisans de l'ancien dirigeant.

Kadhafi était invisible et introuvable depuis la fin août, et certains se demandaient s'il n'avait pas pris la fuite à l'étranger, en Algérie où se trouve une partie de sa famille, ou dans un des pays sahéliens, Mali, Niger ou Burkina Faso.

La mort de Kadhafi lors de sa capture est une fin pathétique pour un homme qui a traversé quatre décennies flamboyantes, défiant le monde, mobilisant son peuple et une bonne partie de l'Afrique à certaines époques, avant de devenir un despote vieillissant entouré de querelles de clans dirigés par ses propres enfants.

Vidéos





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine