Egypte : La “surprise” salafiste

En Egypte, un tsunami islamiste déferle sur les neuf gouvernorats où le vote a eu lieu. La victoire des Frères musulmans est écrasante et les salafistes du parti Hizb al Nour ont aussi de bonnes raisons de célébrer. Une “surprise” ? uniquement pour les “experts” occidentaux et autres doux rêveurs, parce que ce désastre était couru d’avance .

Le bras politique des Frères musulmans, le PLJ, dans un communiqué, déclare : «Les premiers résultats obtenus depuis le début du dépouillement montrent que les listes du Parti de la liberté et de la justice arrivent en tête, suivies du parti Al Nour et du Bloc égyptien.» Il affirme également avoir obtenu les meilleurs scores à Fayoum, à la Mer Rouge, au Caire et à Assiout. La concurrence est rude entre les Frères musulmans et le parti salafiste à Alexandrie. C’est la grande surprise de cette première phase des législatives qui se dérouleront en trois temps.
La victoire annoncée de plusieurs candidats salafistes au premier tour des législatives en Egypte a créé la surprise et suscité les craintes des milieux laïques, relève la presse locale jeudi.
“Al Nour, la surprise du moment”, titre le journal indépendant A Chourouq en référence au principal parti fondamentaliste musulman présent sur la scène politique égyptienne.

Selon les estimations avancées par la presse, ce parti salafiste fondé après le soulèvement populaire de janvier-février qui a renversé Hosni Moubarak, obtiendrait 20% des voix dans cette première étape du scrutin, soit environ le même pourcentage annoncé pour le Bloc égyptien (libéraux).

Mais il reste loin derrière les Frères musulmans, qui semblent s’acheminer vers une large victoire, selon ces mêmes estimations.

Toutefois le journal gouvernemental Al Ahram affirme que les salafistes “créent la surprise en surpassant les Frères musulmans dans plusieurs circonscriptions” en Alexandrie, deuxième ville du pays.

Al Nour faisait partie de l’Alliance démocratique menée par les Frères musulmans, avant de claquer la porte pour créer l’Alliance islamique. Le parti appelle à l’application de la charia (loi islamique) dans les domaines politique, social et économique.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine