A Alger les parents d’élèves refusent tamazight à leurs enfants


ALGER (Tamurt) – « J’autorise mes enfants d’apprendre et d’étudier toutes les langues du monde, sauf l’hébreu et le berbère », aurait déclaré un islamiste à un directeur d’une école primaire à Bab El Oued, à Alger. 


Ce slogan date des années 1970. Cet Islamiste n’est pas un cas singulier. Les parents d’élèves à Alger, comme c’est le cas au niveau de plusieurs autres villes d’Algérie, refusent catégoriquement à leurs enfants d’apprendre Tamazight. Pour eux c’est un sacrilège d’apprendre la langue de Mouoloud Mammeri. « La plupart des parents ne veulent pas de cette langue à Alger.



Certains sont Kabyles et Chaouis. Je pense que c’est le pouvoir qui laisse répandre cette idée afin de justifier la non généralisation de la langue tamazight », a laissé entendre un enseignant d’un collège d’Alger centre. « Pourtant certains élèves réclament même d’apprendre tamazight, mais la manipulation est énorme. Les islamistes mènent un travail de fourmis pour dissuader les parents de refuser à leurs enfants d’apprendre leur véritable langue », a ajouté notre interlocuteur.

Le pouvoir algérien attise les polémiques autour de l’enseignement de tamazight. En plus du faux problème du caractère de la transcription de tamazight, il sort, ces derniers jours, la polémique des parents d’élèves qui refuseraient tamazight à leurs enfants. On se demande alors pourquoi les Kabyles continuent à apprendre la langue arabe qui leur a été imposée depuis 1962 ?

Source :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine