Chantage à la «sextape» : La conversation qui accable Benzema



Europe 1 révèle ce mardi une conversation qui nous permet d’en savoir davantage sur le rôle et l’implication de Benzema dans la tentative de chantage dont a été victime Valbuena. 


Nouveau rebondissement dans l’affaire dite de la «sextape» de Mathieu Valbuena. Rebondissement que l’on doit à nos confrères d’Europe 1 ,qui révèlent ce mardi matin la teneur d’une conversion du 6 octobre dernier entre Karim Benzema et celui qui aurait joué le rôle d’intermédiaire dans cette sombre affaire, un délinquant lyonnais qui se trouve être l’un des amis d’enfance de la star de l’équipe de France et du Real Madrid. Cette écoute permet, selon nos confrères, de mettre en évidence que «Benzema s’est comporté comme un acteur de la tentative de chantage» dont le meneur de jeu des Bleus et de l’Olympique lyonnais aurait été victime il y a quelques mois. Benzema a passé une vingtaine de minutes au téléphone avec cet individu alors qu’il était en stage avec la sélection nationale, à Clairefontaine.


En substance, il fait un compte-rendu circonstancié de la conversation qu’il a eu quelques heures auparavant avec Mathieu Valbuena au sujet de la fameuse vidéo intime de ce dernier. «Je pense qu’il nous prend pas au sérieux, aurait dit Benzema, toujours selon Europe 1, qui cite ses propos tel-quels, avec les fautes de français originales en prime. Je lui ai dit : "Moi, je vais t’arranger la sauce. Faut que tu vas voir le mec (l’intermédiaire, ndlr). Il va venir. Il va te parler. Mais je te donne ma parole qu’il y a pas d’autre copie (de cette vidéo). (…) Si tu veux que la vidéo soit détruite, mon ami vient te voir à Lyon. Tu vois directement avec lui."»  

D’après nos confrères, Karim Benzema aurait encore dit à son coéquipier qu’il paierait s’il était à sa place et aurait aussi confirmé avoir lui-même visionné la vidéo. «Tu fais comme tu veux, a-t-il ajouté dans son échange avec son ami, toujours en rapportant ce qu’il avait dit à Valbuena plus tôt. Tu veux pas ? Bah tu fais ta vie mais moi je t’aurais prévenu

Une conversation téléphonique sensément détendue, ou les deux amis auraient rigolé, «détachés et presque potaches» selon les constatations du journaliste d’Europe 1. «Nous de toute façon on est là pour l’arranger. S’il veut pas, bah laisse. Il va se démerder avec ses piranhas. Après, peut-être qu’ils vont lui demander, je sais pas, deux places de foot ou je sais pas quoi», aurait conclu l’ami lyonnais de Benzema dans un éclat de rire.     
  
A noter qu’Europe 1 n’a pas diffusé directement les extraits de cette fameuse conversation entre Karim Benzema et son ami. Une conversation qui semble effectivement démontrer que l’attaquant madrilène est plus impliqué qu’il ne veut bien le dire dans cette affaire…

Source

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine