La police algérienne poursuit son acharnement contre la Présidente du CMA



La police algérienne poursuit son acharnement contre la Présidente du CMA
ALGERIE  – Mardi 23 février 2016, à son retour du Maroc où elle a participé à la « rencontre internationale sur les changements climatiques » organisée par la section marocaine de l’Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM), Kamira Nait Sid, Présidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA) et Vice-Présidente de l’APMM, a été interpellée à son arrivée à l’aéroport d’Alger par la police aux frontières (PAF).

Elle a été séparée du reste des voyageurs et conduite dans les bureaux de la PAF pour être fouillée méticuleusement. Elle a été finalement relâchée après plus de 4 heures de rétention dans les bureaux de la PAF de l’aéroport d’Alger.

Le Congrès Mondial Amazigh dénonce une nouvelle fois avec force cet acharnement de la police algérienne à l’encontre de Kamira Nait Sid. Le CMA réaffirme que les intimidations et les violences multiformes de la dictature algérienne, une des dernières et des plus archaïques du monde, ne feront que renforcer les convictions et la détermination de ses membres qui poursuivront sans relâche leur mission au service des droits et des libertés du peuple Amazigh.


Le CMA exige du gouvernement algérien de mettre un terme immédiatement à ses provocations. La poursuite des pratiques honteuses des « services de sécurité » algériens finiront inévitablement un jour ou l’autre, par une explosion populaire. Le gouvernement algérien en sera le seul responsable.

Le CMA saisira naturellement les instances internationales concernées ainsi que les ONG internationales des droits de l’homme afin de leur demander d’agir avec la plus grande fermeté pour faire cesser les pratiques ignobles de l’Etat policier algérien. Le monde civilisé et les organisations intergouvernementales, notamment l’ONU et l’Union Européenne, doivent prendre leurs responsabilités en exigeant de l’Etat algérien de mettre un terme aux violences qu’il exerce sur les citoyens et particulièrement sur les défenseurs des droits.

Paris, 12/02/2966 – 24/02/2016
Le Bureau Mondial du CMA

Source

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine