Articles

Affichage des articles du 2017

Un imam islamo Fasciste de Constantine affirme que Tamazight n’est pas une langue

Image
ALGÉRIE (Tamurt) – La haine et le racisme des algériens envers les kabyles prennent de l’ampleur. Un imam de Constantine a prêché en direct dans l’une des télévisions du régime un discours contre la langue Tamazight.

« L’arabe est la langue de Dieu. Elle est sacrée. C’est cette langue que nous devons tous promouvoir. Il n’est pas question de citer des dialectes comme Tamazight qui n’est même pas une langue », lâche l’imam sans ambages. Un discours de haine retransmis en direct par la télévision du pouvoir. Le comble, personne n’a dénoncé ces graves dérapages.

On ne peut comprendre par ce genre de prêches qui attisent le racisme et que le pouvoir déclare officiellement la guerre contre la langue Tamazight. Le régime Algérien joue la carte de la confrontation entre arabophones et Amazighophones. Une politique héritée du colonialisme Français.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Le pouvoir veut exiger les caractères arabes pour l’enseignement de Tamazight

Image
TIZI WEZZU (Tamurt) – Le régime raciste d’Alger continue son massacre contre la langue kabyle. Des enseignants de Tamazight, des écoles primaires de Tizi Wezzu, dont deux ont contacté notre rédaction, ont été sollicités par la direction de l’éducation en vue d’assurer des cours de Tamazight avec des caractères arabes à partir de l’année scolaire 2019/2020.

La direction de l’éducation de Tizi Wezzu aurait promis des promotion à ses enseignants si jamais ils acceptent d’assurer des cours de Tamazight avec des caractères arabes. Une manœuvre qui atteste que non seulement le pouvoir Algérien refuse de généraliser l’enseignement de la langue Tamazight en Algérie mais, aussi, il veut la réduire à une langue secondaire et la massacrer même en Kabylie. Les enseignants appréhendés d’une manière officieuse par la direction de l’éducation de Tizi Wezzu ont refusé cette offre, mais d’autres pourront l’accepter à l’avenir.

« Certains enseignants utilisent même, d’une manière délibéré…

Rétrospective 2017 : Des prisonniers politiques Kabyles croupissent toujours dans les geôles de l’Algérie coloniale

Image
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE
MAK-ANAVAD
COORDINATION UNIVERSITAIRE DE TIZI-WEZZU

Les Kabyles ciblés par le pouvoir mafieux d’Alger A la veille d’une nouvelle année qui se profile à l’horizon, nous observons une fois de trop l’atteinte algérienne à la liberté des citoyens Kabyles. En effet, après l’affaire du chrétien SLIMANE BOUHAFS, du blogueur MERZOUG TOUATI, du jeune MASSINISSA BENALIOUA dit LYES, voilà que l’injustice algérienne condamne encore un commerçant kabyle, MADJID AGGAD, qui n’a fait que montrer son attachement à la Kabylie, et son appartenance au mouvement souverainiste kabyle MAK-Anavad. Nous rappelons que : SLIMANE BOUHAFS, chrétien kabyle originaire de Sétif, a été arrêté en 2015 pour motif d’‘’atteinte au prophète et à l’islam’’ après une publication faite sur un réseau social (Facebook), il a été condamné à 5 ans de prison en première instance, puis à 3 ans de prison en deuxième instance, et a bénéficié d’un…

Yennayer 2018 : Elément d’une offensive contre le MAK

Image
ⴰⵏⴰⵠⴰⴷ  ⴰⵇⵠⴰⵢⵍⵉ  ⵓⵄⴺⵉⵍ
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
ANEΓLAF AMENZU
LE PREMIER MINISTRE

Fin novembre-début décembre 2017, le pouvoir colonial, basé à Alger, manœuvre pour désarçonner le MAK-Anavad et faire dégringoler la revendication d’indépendance de la Kabylie vers celle de la culture, de la langue et de l’identité. Bref, il rêve toujours de ramener le peuple kabyle aux luttes dépassées de 1980. Il cherche à réanimer l’illusion d’une algérianité qu’il lui refusera toujours tant que l’arabisation n’aura pas eu le dessus.
La naissance du MAK au Printemps noir (2001) a marqué une rupture avec la vision des années 80. La mise sur pied de l’Anavad (le Gouvernement provisoire kabyle en exil, le 01/06/2010), est, lui, un point de non-retour. Désormais, pour la Kabylie, il n’y a de salut que dans son indépendance.

Après avoir échoué maintes fois à déstabiliser, de l’intérieur, le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie…

Riposte de Madjid Boutemeur aux hostilités du régime colonial algérien, « une belle entreprise à ME NUIRE »

Image
KABYLIE (SIWEL) — Une belle entreprise à LUI NUIRE a bien été mise sur pied contre le favori de la réussite Madjid Boutemeur. Le pouvoir mafieux algérien a actionné ses sbires afin de  prendre contact avec tous les supérieurs hiérarchiques du professeur Madjid Boutemeur pour se plaindre ou proposer un accord pour lui nuire. Les criminels qui composent le régime colonial algérien sont aux abois. Leur manque d’état d’âme, de remords ou de problème de conscience a atteint son paroxysme. Le hasard n’existe pas. Le manque de scrupule les déroute, les estomaque et les abasourdit. Devenus, eux-mêmes, une proie de l’abîme qu’ils ont orchestré contre le peuple depuis 1962, ces pervers narcissiques essayent de détruire en reportant sur Madjid Boutemeur leurs propres turpitudes (égoïsme… et mensonge.)
« Une belle entreprise à ME NUIRE a bien été mise sur pied. Ils ont pris contact avec tous mes supérieurs hiérarchiques pour se plaindre ou proposer un accord pour me nuire. J’ai décidé…

Dda Mohand Larvi Tayev et son épouse maltraités à l’aéroport d’Alger

Image
ALGER (SIWEL) — Dda Mohand Larvi Tayev, professeur à l’université de Tizi-Ouzou et ancien président du MAK, a été retenu pendant deux longues heures à l’aéroport d’Alger par la police coloniale algérienne alors que, souffrant de plusieurs problèmes de santé, âgé de 70 ans, il devait se rendre en France pour se soigner.

« Ils nous ont maltraités ma femme et moi, ils nous ont retiré les passeports et nous ont laissés poiroter deux heures durant sans aucune explication avec une jouissance de sadiques, c’est du racisme antikabyle et ça commence à puer », a publié sur son compte Facebook ce grand militant de la cause kabyle. Avisé de cette situation, le président de l’Anavad, Mas Ferhat Mehenni, a condamné ces intimidations criminelles du colon algérien et a tenu a assurer son ami de toute sa solidarité. Siwel

Le MAK-Anavad appelle aux Marches de Yennayer 2968 pour l’indépendance de la Kabylie

Image
KABYLIE (SIWEL) — Le MAK-Anavad appelle à des marches simultanées le 12 janvier 2018 à partir de 11 heures, dans les trois plus grandes villes de Kabylie, Tizi Wezzu, Vgayet et Tuvirett.

Les traditionnelles marches de Yennayer que le mouvement souverainiste kabyle a instaurées depuis au moins 2008, auront ainsi lieu malgré les intimidations, les provocations et les arrestations commises par les forces de répression coloniales algériennes.

Le mot d’ordre de l’édition des marches de Yennayer 2968 sera l’affirmation du soutien du peuple kabyle à l’indépendance de la Kabylie après le Mémorandum pour son droit à l’autodétermination, déposé à l’ONU le 28 septembre dernier par le président Ferhat Mehenni.

Les marches seront retransmises en temps réel par l’agence Siwel grâce à son réseau de correspondants émaillant toute la Kabylie. Ceci, en plus de l’intérêt strictement médiatique, servira d’avertissement à la police coloniale algérienne en informant la communauté internationale con…

Les chrétiens kabyles préparent les fêtes de Noël

Image
La communauté chrétienne kabyle, dont le nombre de pratiquants ne cesse de s’accroître, prépare avec faste les fêtes de fin d’année, et plus particulièrement la fête de Noël. Si certains préfèrent la célébrer en famille, d’autres préfèrent  fêter Noël en groupe.

Chacun va de sa manière pour célébrer cette fête. Plusieurs familles chrétiennes, comme à Makouda et à Boudjima, ont décoré leurs maisons avec le sapin afin de marquer avec leurs petits enfants cette fête. Pour les enfants, l’achat des cadeaux et des jouets est inévitable en cette occasion chez les chrétiens kabyles. » La célébration de la fête de Noël ne se limite pas seulement aux chrétiens en Kabylie, les athées et même les musulmans se mettent aussi dans l’ambiance et la fêtent d’une manière traditionnel et festive ».

Les kabyles célèbrent aussi le nouvel an du calendrier grégorien, presque d’une manière grandiose, en attendant Yennayer, nouvel an Berbère, qui coïncide avec le 12 janvier de  chaque année.

Ravah A…

Le MAK-Anavad condamne l’état de siège algérien sur Tuvirett

Image
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
PORTE-PAROLATTuvirett est en état de siège. Une nouvelle marche de la Kabylie vient d’y être violemment empêchée.  Il y’a plus de policiers que de citoyens.
Si vous êtes Kabyle, vous êtes soupçonné et interdit de parler, de discuter, de vous regrouper, de vous promener, de manifester, de vaquer à vos quotidiennes occupations. On y dénombre des arrestations et des blessés en masse. Tuvirett est devenue, malgré elle, le symbole de la Kabylie indépendante. Elle est la ligne de front entre l’Algérie et la Kabylie.

Sous d’autres cieux, les policiers veillent pour instaurer de l’ordre dans la dignité des citoyens, mais  en Kabylie, en sa qualité de police coloniale, ils sont là pour menacer,  tabasser, humilier, violer, voler, interdire, assassiner tout ce qui symbolise la Kabylie. Telles des hordes sauvages, ils arment les arabophones avec des armes blanches, et se liguent avec eux pour casser du…

Nouvelles marches des lycéens de Kabylie ce jeudi matin (actualisé)

Image
Depuis l’adoption dimanche dernier par les députés algériens de la majorité présidentielle d’une loi contre la promotion de la langue Tamazight bien que cette dernière ait le statut de langue nationale et officielle aux cotés de la langue arabe dans la nouvelle constitution algérienne, des manifestations ont lieu tous les jours en Kabylie : 

Les manifestants, fort nombreux, aux quatre coins de la Kabylie, brandissent des drapeaux kabyles avec fierté aux cotés des drapeaux amazighs, malgré la pression des services coloniaux, tout en scandant des slogans récurrents à toutes les marches en Kabylie, tels que : Pouvoir assassin, Kabylie indépendante, Ad tidir Teqvaylit di Tlelli, Ad yidir ughref aqvayli, Ma nsusem ad agh-mhun, « Ta3ravt imposée / Tamazight refusée », Dwa-s ad-ncareg Tamurt…

A Meqlaɛ :
Les lycéens des trois établissements de Meqlaɛ (Mekla) dans lεrc des At Fṛawsen ont battu le pavé ce jeudi matin, de 09 à 11h, au départ du Technicum des fréres Abbache vers la daïra,…

Les Algériens ont salué le destructeur de la statue d’Asdhif

Image
Si en Kabylie une onde de choc et de consternation s’est emparée de la société civile suite aux images diffusées sur les réseaux sociaux faisant part de la réaction d’un salafiste qui a détruit la fameuse statue de la ville d’Asdhif (Sétif en Arabe), une bonne partie des Algériens, et sans surprise, a qualifié le barbu de héros national et l’a largement salué. Il suffit juste de jeter un coup d’œil sur les commentaires diffusés en bas de l’écran de la chaîne islamiste Ennahar pour le constater. » Il a raison et c’est un héros », « Les statues sont Haram », « On ne veut pas de femmes nues dans nos rues », « la statue a été érigée par des juifs du temps de la France », « On est musulmans et cette statue n’a pas sa place dans notre société »,peut-on lire, entres autres, des commentaires diffusés en boucle par Ennahar qui propage la haine et qui alimente l’extrémisme religieux.

Les Algériens, dans leur majorité, sont extrémistes et ils affichent publiquement leur rejet de l’art…

Un islamiste algérien dégrade une statue dénudée à Setif

Image
SETIF (SIWEL) — Un islamiste algérien armé d’un marteau et d’un burin a commis un attentat terroriste ce lundi matin contre la statue de la fontaine Ain Fouara [Source jaillissante], ce monument emblématique de la ville kabyle de Sétif depuis 1898, oeuvre du sculpteur français Francis de Saint-Vidal.

Les dégâts sont visibles, les seins et le visage ont été détruits, sous les yeux des badauds, qui filmaient la scène au lieu d’intervenir pour arrêter ce frustré, pur produit du système algérien.

Pendant ce temps-là, les forces coloniales de répression algériennes sont en train de réprimer une marche pacifique des étudiants d’une autre ville kabyle, Tuvirett, en procédant à des dizaines d’arrestations.

Par Agence Siwel

Aziz Jehwani veut « libérer Jérusalem » à partir de sa salle de bain

Image
La cause palestinienne est souvent le catalyseur des frustrations, des névroses et pathologies des plus fragiles aux plus idiots des militants du genre humain. Aziz Jehwani lui avait besoin d’un peu d’attention « pour exister ».Aziz Jehwani se dit algérien d’une trentaine d’années. Il annonce sur sa page facebook qu’il est en voyage vers Jérusalem « pour la libérer « dit-il.
A première vue, il est dans un avion en voyage vers Jérusalem, cigarette en bouche, ce qui est déjà plutôt étrange puisqu’il est interdit de fumer dans un avion.
De plus, il n’existe aucun vol Maghreb / Israel, car l’antisémitisme d’Etat de ces pays, rend impossible toute communication aérienne.
Mais en regardant plus précisément la photo, on découvre qu »Aziz n’est pas dans un avion.
Il prend en réalité la pose devant la porte d’une machine à laver, simulant un hublot d’avion, en prenant soin de mettre, dans la machine à laver, un sac plastique bleu afin de simuler le ciel.
Libérer la « Palestine » d…

L’Anavad exige la libération immédiate du militant kabyle Massinissa Ben Alioua

Image
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
MINISTERE DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DES DROITS HUMAINS
Au Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies
A la Fédération internationale des Ligues des Droits de l’Homme
La Ligue internationale des Droits de l’Homme
La Ligue française pour la défense des Droits de l’Homme et du citoyen
La Ligue algérienne des Droits de l’Homme

J’ai l’honneur une fois de plus de porter à votre connaissance, l’arrestation le 29 novembre 2017 par les militaires algériens, du jeune kabyle Massinissa Ben Alioua dit Lyès, originaire du village Lazib de la confédération-arch des At Yettura-Iferhounene, situé dans le département de Tizi Ouzou.

Alors qu’il circulait au volant de sa voiture, dans les parages du chef-lieu de la commune, la gendarmerie l’a arrêté au niveau d’un barrage militaire. Les gendarmes lui ont demandé ses papiers ainsi que ceux de la voiture. Ils lui ont confisqué la carte grise sans aucune r…

Après des milliers de lycéens : Les étudiants marcheront demain pour Tamazight à Tizi Ouzou

Image
Le refus des députés, de donner leur aval à un article de loi visant à dégager l’argent nécessaire pour la promotion de la langue Tamazight, continue de susciter des réactions d’indignation unanime en Kabylie. 

Ainsi et après des dizaines de marches initiées par les lycéens ces derniers jours dans les quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou, les étudiants de l’université « Mouloud Mammeri » ont décidé de leur côté de faire une marche demain, lundi 11 décembre, pour les mêmes raisons. Une réunion a, en effet, regroupé les collectifs des étudiants de la majorité des départements de l’université de Tizi Ouzou, jeudi passé. 

A l’unanimité, il a été décidé de ne pas rester les bras croisés face au comportement indigne des députés algériens qui ont refusé de dire oui à un article de la loi de Finances-2018 visant à dégager l’argent nécessaire pour la promotion de la langue Tamazight en vue de la généralisation de son usage à moyen terme.

« Il faut absolument que nous donnions une …

Arrestation de militants indépendantistes kabyles : communiqué de Lyazid Abid « La République kabyle émergera »

Image
Paniquée par l’effervescence politique de notre jeunesse, de plus en plus consciente de la probité de son identité, l’Algérie coloniale ne sait plus comment se comporter. La violence la plonge dans l’abime, le laisser-faire la dévore. Cette formidable vitalité politique, propre à chaque génération et renouvelée à chaque fois que nécessaire, finira par triompher et posera tôt ou tard les jalons de notre propre République.

Des militants indépendantistes kabyles connus dont Bouaziz Ait Chebib, Boussad Becha, Abdellah Gherrab et Hasan At Mammar ont fait l’objet d’une arrestation arbitraire, hier matin à la sortie d’un café de DBK ( Mirabeau).  Soumis à des interrogatoires tracassants, ils ont passé toute la journée dans  le commissariat central de la ville de Tizi Ouzou.
Bien que les intimidations et les harcèlements judiciaires n’aient jamais dissuadé les militants kabyles de continuer leur combat, la police politique algérienne continue d’opérer des arrestations qui ne font…

Des étudiants avec un drapeau kabyle arrêtés à l’entrée d’Alger

Image
ALGER (SIWEL) — Des étudiants kabyles de l’Université de Vgayet devant effectuer une sortie au Jardin d’essai du Hamma ont été arrêtés ce vendredi 08 décembre vers 10h au niveau de Bachdjerrah à l’entrée d’Alger par la police coloniale algérienne à cause du drapeau kabyle qu’ils brandissaient depuis le bus qui les transportaient.

Il s’agissait d’une excursion organisée par l’association universitaire Berchiche 01 d’El Kseur dans le département de Vgayet.

Source

Un militaire algérienne en Kabylie :Tue Un homme de 43 ans de huit balles

Image
KABYLIE (SIWEL) — C’est la consternation et la colère chez les habitants de la région de Bouzeguène dans le département de Tizi-Wezzu. Et pour cause, une autre bavure militaire algérienne qui a coûté la vie à un civil kabyle. Le drame s’est produit hier mercredi 29 novembre, aux environs de 17h30 au village de Mehagga, dans la commune d’Idjeur, arrondissement de Bouzeguène.

La victime, Saïd Boubekki, 43 ans, a été tué de huit balles. Selon nos sources, toutes concordantes, les militaires, qui étaient en opération de ratissage dans le massif forestier de l’Akfadu, ont d’abord vérifié l’identité de feu Saïd Boubekki qui était en train de faire paître ses vaches. Et un quart d’heure plus tard environ, une rafale d’un pistolet-mitrailleur partit. Plus tard, les médecins de l’hôpital d’Azazga où la victime fut transportée, ont relevé huit impacts de balles dans le corps de la victime.

La nouvelle du drame circula comme une traînée de poudre. Si les personnes âgées ont su garder le…

La tendance indépendantiste gagne du terrain en Kabylie

Image
KABYLIE (Tamurt) – Le vote choquant des députés Algériens contre la promotion de la langue Tamazight, qui est une énième humiliation pour la Kabylie, semble être un fait tournant sur le plan politique dans toute la Kabylie. En quelques jours seulement, la tendance pour l’indépendance de la Kabylie a gagné encore du terrain.

Les kabyles récalcitrants et qui continuent , contre vents et marrée, à croire en une Kabylie Algérienne commencent à changer d’avis. La gifle des députés du FLN de ceux du RND qui ont voté avec joie contre la promotion de la langue Tamazight a été perçue comme une déclaration de guerre contre la Kabylie. « Les séparatistes, les racistes et la radicaux, ce ne sont pas les indépendantistes kabyles en fin de compte. Il faut dire la vérité, c’est le FLN et le RND qui sont extrémistes. C’est le moment de voir les choses en face. Tous les kabyles doivent prendre en main leur avenir et se préparer à se détacher de l’Algérie.

C’est inévitable, estime Hamid qui d…

Kabylie-Israël : « Tout est possible »

Image
BRUXELLES (SIWEL) — Inaugurant mardi 07 novembre le nouveau bâtiment bruxellois de Radio Judaica, la Directrice Line Neuman a invité Stéphane Juffa, Rédacteur en chef de l’agence de presse Mena, dont le thème de sa conférence portera sur des questions d’ordre stratégique, sécuritaire et de politique internationale.

La question kurde, dans son environnement immédiat et international, a été abordée, le conférencier ayant souligné l’impact du soutien israélien au Kurdistan suite à son référendum sur l’indépendance organisé le 25 septembre dernier.

Répondant à une question sur les perspectives d’amitié entre Israël et le projet indépendantiste de la Kabylie, prenant respectueusement à bras le corps l’emblème national de la Kabylie, Stéphane Juffa a laissé entendre que « tout était possible », notamment à travers le développement des relations humaines, les échanges d’idées et de personnes. « Je connais et j’aime les Kabyles », a-t-il confié à Augustin Atcheba, le Représentant dipl…