Les affrontements se multiplient : Vers un « hiver noir » en Kabylie ?

émeutes nocturnes à Tichy  


BGAYET (Tamurt) – Après avoir vécu, le lundi, une journée d’émeutes ayant abouti à la destruction partielle de la clôture du commissariat de la ville, la station balnéaire de Tichy a vécu, une fin d’après midi et un début de soirée d’enfer, au deuxième jour de la grève des commerçants.

Les manifestants ont commencé par bloquer la route à la circulation avant de se diriger vers le commissariat de police où ils ont croisé le fer avec les policiers rameutés, en urgence, à partir de l’unité d’intervention d’Aokas. Des bombes lacrymogènes fusaient de partout alors que les jeunes ripostaient avec des pierres et des objets hétéroclites.


À Akbou, les manifestants se sont attaqués au tribunal alors qu’à El Kseur, c’est plutôt le commissariat qui était la cible des révoltés. Il en était de même au chef-lieu de wilaya où, après avoir saccagé le show room de la société Condor et le siège de l’académie, les jeunes ont imposé leur diktat au rond point de la cité Naceria, fief de toues les manifestations de Bgayet-ville. Des affrontements entre citoyens et policiers ont eu lieu à travers la majorité des localités de la région de Bgayet. Le pouvoir d’Alger a dépêché plusieurs fourgons de policiers antiémeute et de policiers en civil qui ont été déployés à travers plusieurs régions.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine