Articles

Affichage des articles du juillet, 2017

Kabylie incendiée : L’Anavad lance la campagne de dons pour venir en aide aux sinistrés

Image
APPEL (SIWEL) — La Kabylie a été victime d’un brasier dans l’indifférence des autorités algériennes, bien souvent accusées d’être les commanditaires des incendies. Seuls les citoyens kabyles, armés de leur sens de solidarité ancestrale, ont affronté avec des pelles, des pioches et des branches des flammes de plusieurs mètres et ce pendant plusieurs jours.

Slimane Azem, en 1975 déjà : « Je suis interdit de renter en Algérie car je chante en kabyle »

Image
ALGÉRIE (Tamurt) – Un ancien enregistrement d’une interview de Slimane Azem, datant de 1975, réalisé par la radio « Afrique » basée à paris, circule sur le net. D’une durée de 33 minute, dont le lien est le suivant: https://www.youtube.com/watch?v=bYbIlslsQzc&sns=fb, le plus célèbre des chanteurs kabyles était revenu sur plusieurs sujets de l’actualité de l’époque. « Ce que j’aime le plus, c’est ma liberté », avait précisé d’emblée Da Slimane. A la question de savoir pourquoi il ne se rendait pas en Kabylie, Slimane Azem semblait attendre cette question. « Mes disques et mes chansons sont interdits, alors comment voulez-vous que je sois autorisé à renter en Algérie.

Ferhat Mehenni et les Nezzar de père en fils

Image
CHRONIQUE (SIWEL) — Misère du journalisme. C’est ce qu’on se dit quand on lit les balivernes haineuses déversées par « algerieaptriotique ». Ce site de désinformation des Nezzar fait de Ferhat Mehenni et du MAK ses cibles préférées, saisissant la moindre occasion pour les calomnier. Ils ont piqué une colère noire lorsque l’animatrice de l’émission « L’Equipe Mercato » de la chaîne de télévision française « L’Equipe 21 », diffusée le 17 juillet dernier, a donnél’information concernant la naissance de l’équipe nationale kabyle. Les calomniateurs du site « algerieaptriotique » en sont arrivés à accompagner leur torchon d’une photo portant la légende suivante : « Ferhat Mehenni a appelé à l’effusion de sang en Kabylie » ! C’est d’une bassesse à faire rougir les bonimenteurs les plus patentés.