Slimane Azem, en 1975 déjà : « Je suis interdit de renter en Algérie car je chante en kabyle »


ALGÉRIE (Tamurt) – Un ancien enregistrement d’une interview de Slimane Azem, datant de 1975, réalisé par la radio « Afrique » basée à paris, circule sur le net. D’une durée de 33 minute, dont le lien est le suivant: https://www.youtube.com/watch?v=bYbIlslsQzc&sns=fb, le plus célèbre des chanteurs kabyles était revenu sur plusieurs sujets de l’actualité de l’époque.
« Ce que j’aime le plus, c’est ma liberté », avait précisé d’emblée Da Slimane. A la question de savoir pourquoi il ne se rendait pas en Kabylie, Slimane Azem semblait attendre cette question. « Mes disques et mes chansons sont interdits, alors comment voulez-vous que je sois autorisé à renter en Algérie. 


Mon pays me manque et je veux un jour y retourner. Si le régime a seulement censuré les chansons engagées et politiques, on peut accepter, mais il a refusé même les belles chansons sur mon pays, comme « Algérie mon beau pays », et « le croissant est apparu », sur indépendance de l’Algérie. Le pouvoir Algérien veut que que je chante ce qu’il veut, mais moi je suis un artiste et personne ne m’empêchera de m’exprimer librement.
J’ai cherché encore à comprendre pourquoi je suis interdit en Algérie, j’ai compris que parce que je chante en kabyle et librement », explique Slimane Azem, dont l’interview  a été diffusée pour la première fois en 1983, au lendemain de son décès. Slimane a expliqué aussi que le régime Algérien n’a fait qu’emboîter le pas aux autorités Françaises qui ont interdit ses chansons avant 1962. Slimane Azem disait aussi qu’il voulait aussi chanter plus sur Tamazight, mais les éditeurs de l’époque, et même en France, avaient peur de la Sécurité Militaire Algérienne. D’autres sujets ont été évoqués dans cette interview radiophonique de Slimane Azem.

Video Slimane azem interview sur radio Afrique en 1975.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pour en finir avec la colonisation de la langue arabe

Les juifs de Libye pourront-ils un jour rentrer chez eux?

Nord-Mali : Alger négocie secrètement avec les islamistes d’Ansar Dine